8 décembre 2014

Dans les caves de Bourges : arts sonores, concerts et créations.

Voilà près d’une dizaine d’années que les caves de Bourges sont particulièrement actives pour accueillir musiciens et artistes sonores de tous horizons.

En dehors des circuits classiques de diffusion sonore, ce sont des amateurs très éclairés qui ont pris l’initiative d’ouvrir leur cave personnelle.

« Au départ on invitait nos amis » nous dit Simon, étudiant du post-diplôme arts et créations sonores de l’ensa Bourges, qui a ouvert sa cave il y a plus d’un an. Mais aujourd’hui, ils vont chercher des artistes et des musiciens d’ailleurs.

À la cave 40, cave historique de Bourges, Julien Pauthier a programmé Gail Priest, artiste sonore australienne venue en résidence à Bandits-­Mages et La Box.

Parce que ces lieux ne répondent pas aux même codes, ils n’ont pas le même rapport à la musique que les salles de concert traditionnelles.

Si l’ambiance est bien festive, l’écoute est plus attentive. Peu de moyens sont investis dans ces caves, mais il y a une recherche sonore créative qui est bien présente.

Nous sommes allés à la rencontre de Julien et Simon, tous deux très mobilisés pour faire vivre leurs caves emplies de promesses sonores.

La prise de son a été réalisée lors de la soirée organisée par Julien Pauthier à la cave 40, le 2 décembre 2014. Sur scène étaient présents : Blast of Silence, Femme, Gail Priest.

Pour en savoir plus :

Romain Deschambres,
décembre 2014.

BONUS (publié le 20/01/2014) : le concert de Gail Priest enregistré à la Cave 40 – Bourges, le 2 décembre 2014

+ LIRE L’ARTICLE SUR GAIL PRIEST dans notre dossier RÉSIDENCES EN RÉGION CENTRE