Accueil

C’était l’été.

Il a été compliqué de faire comprendre à votre entourage que depuis que vous vous êtes lancées dans le réalisation de votre Œuvre, vous n’aviez pas trop de disponibilités pour faire la tournée des plages, des cousins, des copains, des parents cet été.

Maintenant que tout le monde reprend le travail, votre Travail d’atelier sera un peu plus toléré.
Pas forcément plus respecté, mais en se synchronisant avec l’accomplissement des tâches utiles au fonctionnement quotidien de l’organisation sociale, il fera moins tache

Passer des produits sous une douchette de supermarché fait tourner la société.
Inonder des inconnus plus ou moins ciblés de mails promouvant je-ne-sais-quel-produit fait tourner la société.
Mais votre travail d’atelier… Alors là, ça ne fait pas tourner la société.

Effectivement, il ne la fait pas tourner, mais, sans doute, la fait-il avancer.

Depuis que vous avez réorganisé votre vie autour de la construction de votre œuvre, il vous est plus facile d’appréhender l’écoulement du temps dans sa linéarité et non de façon circulaire.
Ça facilite grandement la prise de recul sur les dysfonctionnements du monde contemporain et par la même vous conforte dans l’importance de l’Art pour le sauver de sa médiocrité.

Je suis persuadé que se plonger dans le travail artistique ( le sien et celui d’autres artistes ) peut vraiment nous aider à traverser la sombre période actuelle.
Ce mois de septembre est riche en expositions : vous pouvez profiter des derniers jours des expos d’été ou découvrir celles qui inaugurent la saison de nombreux lieux. Les journées du patrimoines, les 15 et 16 septembre sont l’occasion idéale pour découvrir des œuvres parfois non accessibles au public en temps normal ou apprécier des montages d’expo d’un week-end.

L’art n’arrêtera sans doute pas les bombes mais il nous permettra de ne jamais en cautionner l’explosion.