11 novembre 2015

Immersion sonore dans le Cabinet de curiosités des langues de France, Orléans

Immersion sonore lors du vernissage du Cabinet de curiosités des langues de France, le vendredi 6 novembre 2015 à Orléans

1_ Parcours dans l’exposition et discussion avec Laure Bouscasse – Les Portes Logiques (http://lesporteslogiques.net/) et Olivier Baude – Laboratoire Ligérien de Linguistique (http://www.lll.cnrs.fr/olivier-baude) / 08’56 »

2_ Entretien avec Damien Schultz (18’15 ») et captation de sa performance / 23’30 »

Le cabinet de curiosités des langues de France, porté par l’association Labomedia, s’appuie sur le programme Corpus de la parole (DGLFLF/MCC-CNRS) pour les langues de France et sur les enquêtes sociolinguistiques menées à Orléans (« ELSO 1, 2 et 3.0 ») par le Laboratoire Ligérien de Linguistique UMR 7270 BnF-CNRS-Universités Orléans & Tours. Il fédère des acteurs tant dans le domaine de la recherche, que dans le champ de la création numérique en impliquant dans sa réalisation un certain nombre de structures, artistes et développeurs à l’échelle du territoire français.

Ce projet regroupe ainsi Labomedia, le Laboratoire Ligérien de Linguistique UMR 7270 BnF-CNRS-Universités Orléans & Tours et les associations PING à Nantes, Reso-nance numérique à Marseille, Les portes logiques à Quimper, Groupe Laura à Tours, Guykayser et Gérard Paresys, Cécile Babiole.

Le cabinet de curiosités des langues de France a été soutenu financièrement dans le cadre de l’appel à projet « Services culturels numériques innovants » du Ministère de la Culture et de la Communication et de l’Agence Régionale CICLIC.

Plus d’informations sur le site dédié à l’exposition.

LIENS

 http://corpusdelaparole.huma-num.fr/

Le programme Corpus de la parole du ministère de la culture et de la communication a pour but de valoriser le patrimoine linguistique de la France. Il donne accès en ligne à des fonds sonores transcrits et numérisés, en français et dans différentes langues parlées sur le territoire national, en métropole et outremer. Ces langues sont considérées comme « Langues de France ». Ce site est destiné aux curieux, aux amateurs avertis, aux chercheurs.

http://eslo.huma-num.fr/index.php/pagecorpus/pageaccescorpus

Ce site met à votre disposition un corpus linguistique composé d’enregistrements sonores et de leurs transcriptions réalisés à Orléans entre 1968 et 1974 (ESLO1) et à partir de 2008 (ESLO2).

Une suite 40 ans après… Entre 1969 et 1974, des universitaires britanniques ont réalisé un premier portrait sonore de la ville en enregistrant plusieurs centaines d’Orléanais dans la vie de tous les jours. Il s’agit du plus important témoignage sur le français des années soixante-dix. En 2014, quarante ans après cette première étude,  l’université  d’Orléans, en partenariat avec le CNRS, le Ministère de la Culture et la Région Centre, renouvelle l’expérience en procédant à des enregistrements avec des habitants de toute l’agglomération.

Des paroles de la vie quotidienne. Les enregistrements réalisés, que ce soient des interviews d’habitants et de personnalités de la ville ou des paroles captées dans la rue, les transports publics, les commerces, les lieux de travail etc., forment un formidable témoignage sur la ville et sur le français et les langues parlées quotidiennement dans toutes leurs variétés et leur diversité.

Pour faire quoi ? Ces enregistrements transcrits, rendus anonymes et informatisés constituent une très riche ressource pour les chercheurs en tout genre : historiens, sociologues, linguistes, etc. Les spécialistes du langage et des langues l’utilisent pour décrire le français dans ses usages les plus divers, afin de mieux le connaitre, d’élaborer des dictionnaires, des grammaires, des méthodes de langues, des outils de traduction et même des applications telles que la synthèse ou la reconnaissance automatique de la parole.

http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo/meta/crdo-COLLECTION_ESLO

Collections de corpus oraux numériques

L’ancien Centre de Ressources sur la Description de l’Oral (CRDO) qui était le Centre de Ressources Numériques (CRN) centré sur les ressources orales, change son organisation et son nom.

CoCoON pour « COllections de COrpus Oraux Numériques » reprend la gestion des corpus de l’ancienne antenne parisienne du CRDO. Les nouvelles missions de cette plateforme technique correspondent à un recentrage de l’activité qui tient compte, entre autre, de la nouvelle répartition des tâches avec la TGIR Huma-Num

La plateforme COCOON accompagne les producteurs de ressources orales, à créer, structurer et archiver leurs corpus ; un corpus pouvant se composer d’enregistrements (en général audio) accompagnés éventuellement d’annotations de ces enregistrements.

Les ressources déposées sont dans un premier temps cataloguées et stockées, puis, dans un deuxième temps archivées dans l’archive de la TGIR Huma-Num. L’auteur et son institution restent responsables des documents déposés et peuvent bénéficier d’un accès restreint et sécurisé à leurs données, pendant une période définie, si le contenu de l’information est considéré sensible.

La plateforme COCOON est gérée conjointement par deux unités mixtes de recherche: le Laboratoire de Langues et civilisations à tradition orale (LACITO – UMR7107 – Université Paris3 / INALCO / CNRS) et le Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL – UMR7270 – Universités d’Orléans et de Tours, BnF, CNRS).