Du 01 Avr au 05 Nov 2017

saison 2017

Catégorie :

41 Loir-et-Cher

Expositions et installations : 9ème Saison d'art de Chaumont sur Loire

Adresse :

rue des Argillons 41150 - Chaumont-sur-Loire

Plus d'infos

À partir du 1er avril, 13 nouveaux artistes sont au rendez vous de la 9ème saison d’art de Chaumont-sur-Loire, qui, comme chaque année, célèbre le lien entre art, nature et patrimoine.

C’est tout d’abord Sheila Hicks, Américaine installée de longue date en France, qui répand les somptueuses couleurs d’une monumentale installation, sur les murs de la Galerie du Fenil, dans le cadre d’une grande commande financée par la Région Centre-Val de Loire.

Autre événement de l’année 2017 : une exposition d’un artiste rare et inclassable, Sam Szafran, dont la passion pour la nature et le végétal est à l’origine d’une œuvre d’une exceptionnelle puissance poétique. Ses fabuleuses arborescences vertes seront à admirer dans les Galeries Hautes du Château.

2017 verra également le retour du grand artiste ghanéen El Anatsui, qui réalisera une œuvre inspirée par les gabarres de Loire.

Le sculpteur Stéphane Guiran sublime le Manège des Écuries avec une spectaculaire installation de fleurs de quartz translucides, intitulée “Le Nid des Murmures”.

Sara Favriau a posé, quant à elle, ses cabanes arachnéennes et ses colonnes sculptées dans la Grange aux Abeilles, tandis que Marie Denis et Karine Bonneval sèment leurs délicates fleurs de sucre, herbiers et autres “patiences” précieuses dans les appartements privés du Château et dans l’Asinerie.

Ursula von Rydingsvard pose sa monumentale sculpture « Anastasia » dans le parc historique. Andrea Wolfensberger a pris possession de la Galerie Haute de l’Asinerie avec ses sculptures de carton, tandis que Mâkhi Xenakis expose de délicates corolles colorées dans la galerie de la Cour des Jardiniers.

Enfin, en accord avec le thème 2017 du Festival International des Jardins, lié au “pouvoir des fleurs”, deux créateurs, virtuoses de l’outil numérique, nous font découvrir des univers fantastiques : Miguel Chevalier, dans le Parc Historique, avec son œuvre “In out-Paradis artificiels” et Davide Quayola, dans la Galerie basse du Fenil, avec de fascinants “jardins d’été”, issus d’une résidence à Chaumont-sur-Loire. Quant à l’artiste britannique Rebecca Louise Law, elle épandra, sous l’auvent des Écuries, des milliers de fleurs naturelles, qui s’ajouteront aux fleurs de verre ou de sucre et aux fleurs virtuelles de l’année 2017, donnant ainsi un parfum d’Eden à cette nouvelle saison d’art.