16 juin 2017

De l’expérience d’une résidence mission dans un cadre scolaire avec Nikolas Chasser Skilbeck

Depuis Novembre 2016, l’artiste vidéaste Nikolas Chasser Skilbeck tient des ateliers « art vidéo » au Collège Alcuin de Cormery dans le département d’Indre-et-Loire. Ces ateliers s’inscrivent dans le cadre d’une résidence mission en association avec le dispositif ETNA.

Quel cadre pour la résidence mission ?

Financée par la DRAC et le département, et bénéficiant d’un investissement matériel de la part de l’établissement scolaire, la résidence mission est un projet mené par Nikolas Chasser Skilbeck, avec le soutien de l’association Mode d’emploi dans le cadre d’ETNA (Espace Temporaire Numérique et Artistique), sorte de « laboratoire de création » ouvert pour 3 ans par Vinci Autoroute pour accompagner le chantier des travaux menés sur l’A10 en Indre-et-Loire (en savoir plus). Nikolas Chasser Skilbeck fait partie des quatre artistes sélectionnés. Il est donc soutenu financièrement et logistiquement pour produire plus spécifiquement des œuvres vidéos.

La résidence mission au collège de Cormery s’est développée en parallèle de ce dispositif de création artistique. Elle s’est incarnée par une cinquantaine d’ateliers « art vidéo » menés par Nikolas Chasser Skilbeck auprès de toutes les classes pour leur permettre d’aborder l’ensemble des étapes de la création, de l’écriture du projet à l’édition finale, en passant bien sûr par le scénario, le casting, le tournage…

Résidence d’artiste ou résidence mission ?

Pour répondre à cette question, Nikolas Chasser Skilbeck tout d’abord les points communs plutôt que les différences. Il s’agit d’une résidence et, à ce titre, cela consiste en « une implication forte sur le territoire » qui s’effectue sur le long terme, comme ici au collège de Cormery où les ateliers se sont développés sur toute l’année scolaire.

Cette expérience au milieu scolaire n’est pas la première pour l’artiste vidéaste qui avait déjà bénéficié d’une résidence au lycée agricole de Chambray-lès-Tours en 2015. Selon lui, il y a toujours « un avancement personnel », que la résidence soit orientée vers la production d’œuvres ou plutôt centrée sur l’accompagnement à la création de jeunes collégiens.

« Quand on est en train de donner des ateliers, on porte un autre regard sur notre travail, en particulier avec des jeunes collégiens ».

Accompagner les collégiens vers la création

Le jeudi 8 juin, j’ai suivi Nikolas Chasser Skilbeck lors d’un atelier « tournage ». Deux lieux ont été élus par les élèves comme cadre et espace de travail « grandeur nature » : la gare et l’abbaye de Cormery. En ce début du mois de juin, les ateliers arrivent à leur terme et les élèves maîtrisent maintenant un vocabulaire technique assez précis.

« Pour les dernières séances, je n’avais presque plus rien à dire ».

Le diaporama sonore fait état du déroulement de cet atelier.

Durant cette résidence mission, Nikolas Chasser Skilbeck a travaillé en étroite relation avec Claire Bourgougnon, professeure d’arts plastiques au collège Alcuin de Cormery et coordinatrice départementale pour les arts plastiques. Autour d’eux, Marjorie François et Léa Hébert, deux étudiantes de l’Université François Rabelais en Master 1 « Culture et médiation des arts du spectacle » effectuaient un stage dont les missions consistaient à apporter les outils nécessaires à la création vidéo auprès des élèves, mais également à les accompagner lors de sorties, notamment autour des expositions organisées dans le cadre du dispositif ETNA.

À NOTER

Les œuvres des collégiens seront présentées à l’occasion des journées du patrimoine, les 16 et 17 septembre, à Eternal Gallery et à l’Octroi de Mode d’emploi à Tours.