13 avril 2015

Résidence de Nikolas Chasser Skilbeck au lycée agricole de Chambray lès Tours (37).

Forts d’une convention entre la DRAC et la DRAAF, les lycées agricoles français ont les moyens de développer des projets culturels dans leurs établissements.Depuis 10 ans, en région Centre, ce partenariat est utilisé en partie pour accueillir des artistes en résidence.

Nikolas Chasser Skilbeck, qui vit sa deuxième expérience en lycée agricole du 5 janvier au 4 avril 2015, est l’un des 2 artistes sélectionnés pour cette année 2014-2015.

p8

Le danseur Farid-Ayelem Rahmouni dans le studio installé au CDI du lycée par Nikolas Chasser Skilbeck

Sommaire

– Au fil de l’expérience d’une résidence d’artiste en lycée agricole – Diaporama sonore avec Nikolas Chasser Skilbeck, Aline Crétinoir et Farid-Ayelem Rahmouni.

– Travail en cours – extraits des œuvres vidéographiques de Nikolas Chasser Skilbeck.

– C’est quoi une résidence d’artiste en lycée agricole ? Entretiens sonores avec Nikolas Chasser Skilbeck, Simon Delorme et Aline Crétinoir.

– Quels sont les moyens attribués aux artistes en résidence ?

Au fil de l’expérience d’une résidence d’artiste en lycée agricole

Pour Nikolas Chasser Skilbeck, ces trois mois de résidence ont été gouvernés par l’envie de réaliser, d’expérimenter mais également d’échanger. Entreprendre le dialogue avec les élèves bien sûr, mais également avec le corps enseignant et quelques invités extérieurs. Autour de son travail vidéographique, vient collaborer notamment l’artiste sonore Arthur Zerktouni.

Peu avare d’échanges artistiques fructueux, vous pourrez voir dans le diaporama sonore suivant, Nikolas Chasser Skilbeck lors de deux moments de travail capturés les 18 et 23 mars, en compagnie du danseur-chorégraphe Farid-Ayelem Rahmouni et de l’étudiante à l’ENSA de Bourges, Aline Crétinoir.

Travail en cours

Voici 2 extraits du travail vidéographique développé lors de la résidence de Nikolas Chasser Skilbeck, et plus précisément lors de la réalisation du diaporama sonore.

Extrait Experimentations au Tissu Noir from AAAR on Vimeo.

Extrait Shadow Games from AAAR on Vimeo.

photo01De gauche à droite : Simon Delorme, Florence Mazoyer, Nikolas Chasser Skilbeck

C’est quoi une résidence en lycée agricole ?

Pallier au déficit d’actions culturelles dans les milieux ruraux, c’est la première raison pour laquelle les professeurs d’éducation socio-culturelle ont vu le jour au sein des lycées agricoles dans les années 50. Aujourd’hui, leurs actions se sont développées pour réussir, entre autre, à mettre en place ces résidences d’artiste.

Elles prennent corps à chaque occasion dans un lycée différent. À Chambray-lès-Tours, c’est la seconde fois qu’ils accueillent un artiste. Il n’y a pas de modèle d’organisation. Si la convention est nationale, le véritable partenariat se construit au niveau régional. Simon Delorme tient particulièrement à citer le bon travail de Rurart, au lycée agricole Poitiers-venours de Rouillé, en région Poitou-Charentes. Depuis 1995, Rurart est le seul lieu d’exposition permanent installé en lycée agricole.

photo22

photo43Nikolas Chasser Skilbeck et Aline Crétinoir lors d’une expérience vidéographique au drap noir.

photo02

Quels sont les moyens attribués aux artistes en résidence ?

Avec 1000 euros de rémunération mensuelle, 3000 euros pour les frais de production et 1000 euros consacrés à la diffusion, l’enveloppe attribuée manque un petit peu de souplesse. Le budget de 3000 euros peut difficilement être utilisé à la rémunération d’intervenants extérieurs, ici de danseurs, ou même d’équipements audiovisuels, pourtant très utiles au développement de cette résidence. Comme un peintre pourrait utiliser cette enveloppe à l’achat de peinture et de toiles, il ne pourrait l’utiliser pour acheter des pinceaux. Autrement dit, c’est la matière première de l’oeuvre qui est financée et non ses outils. Ce n’est pas la première fois que l’artiste-vidéaste se retrouve dans une situation similaire en résidence.

Nous nous étions déjà posé la question de l’émergence des lieux dédiés à la création numérique à travers l’interview de Cécile Babiole dans « L’atelier du c01n, un fab lab tourné vers les artistes« . En parallèle, les résidences d’artistes généralistes accueillent également des artistes du champ numérique. Connaissent-elles bien les enjeux ? Savent-elles répondre aux besoins de ces artistes ?

Cela dit, comme le précise Simon Delorme, « lorsque l’on parle de résidences d’artistes au sein de lycées agricoles, il faut vraiment imaginer ça comme une véritable résidence de travail ». Malgré le milieu scolaire dans laquelle se déroule cette résidence, seules deux présentations obligatoires doivent être assurées auprès des élèves durant ces trois mois.

Tout est mis à disposition de l’artiste : hébergement, repas, espace de travail. Nikolas Chasser Skilbeck, lui, a décidé d’investir une partie du centre de documentation et d’information afin d’être le plus visible des élèves. Il a même eu la possibilité d’accueillir Aline Crétinoir, une étudiante stagiaire de l’ENSA de Bourges pour l’accompagner durant une partie de cette résidence.

Liens et références :

Le site de Nikolas Chasser Skilbeck

Le site de Rurart

L’appel à candidature 2015-2016

Bonus : LE FILM SHADOW GAMES

Shadow Games

Réalisation, Images, Montage : Nikolas Chasser Skilbeck

Bande Son : Arthur Zerktouni

Mouvements/Chorégraphie : Farid Ayelem Rahmouni, Axelle Lagier, Julien Gaillac

Assistante : Aline Crétinoir

Remerciements : Simon Delorme, Florence Mazoyer

Avec le Soutien de : La DRAC Centre, La DRAAF Centre, Le Lycée Agricole de Chambray-Lés-Tours

© Nikolas Chasser Skilbeck 2015