29 mai 2017

Le quatrième tiers – Journal d’une rencontre, échange avec Raynal Pellicer

« J’aime bien l’accès à la culture quand il est simple »

(Propos de Raynal Pellicer recueillis par Sandra Émonet)

L’e-mail reçu de la part de Raynal Pellicer nous invitant à découvrir sa revue « Le Quatrième tiers – Journal d’une rencontre » m’offre l’occasion d’enrichir notre dossier sur les revues d’art contemporain. Raynal Pellicer est réalisateur pour la télévision de documentaires, magazines, programmes courts et courts-métrages. Il est également l’auteur de plusieurs livres pour les éditions de La Martinière. Son dernier livre, Brigade des mineurs, illustré par Titwane vient de paraitre.

Pour écrire cet article, je me suis entretenue par téléphone avec Raynal qui porte ce projet à bout de bras, endossant alternativement les rôles de rédacteur en chef, de rédacteur, de graphiste, d’éditeur et de diffuseur de la revue le Quatrième tiers. Toutefois, n’ayant pas enregistré notre conversation, mon article ne va pas emprunter la forme d’un entretien transcrit mais d’une synthèse, nourrie de notre conversation.

Avec une vingtaine de numéros parus à ce jour, cette jeune revue impose déjà sa marque de fabrique et son ton éditorial particulier. Le sous-titre « Journal d’une rencontre » reflète la dimension intime qui frappe à sa lecture, nous permettant de rencontrer plus avant chaque artiste de manière privilégiée, quasiment en direct. En effet, il n’y a ni commentaire critique, ni analyse ou description d’œuvres, ni questions.

À PROPOS

(extrait du site Internet)

Le Quatrième Tiers est une revue consacrée aux artistes du Berry, de la région Centre, et parfois d’un peu plus loin. Conçu comme un portfolio de 12 pages, dans un grand format 24/30, le Quatrième tiers est avant tout un journal de rencontres, de mes rencontres, où seule la parole de l’artiste compte. Dans cette revue, vous ne trouverez ni commentaire, ni analyse, ni bio, mais la retranscription fidèle d’une interview, tel un Verbatim.

Fiche pratique

  • Nom de la revue : Le quatrième tiers – Journal d’une rencontre
  • Sous-titre : Journal d’une rencontre.
  • Thématique(s) : Un portfolio consacré à un.e artiste de la région centre, accompagné de propos de l’artiste recueillis par Raynal Pellicer. Les propos recueillis apparaissent sans question et ils font l’objet d’une relecture par l’artiste concerné.
  • Éditeur : Pellicer
  • Lieu d’édition : Bourges.
  • Directeur de publication : Raynal Pellicer
  • Année de création : Août 2016
  • Format : taille – nombre de pages – couleur ou noir et blanc 12 pages dans un format 24/30. Couleur
  • Périodicité : Parution bimensuelle, le 10 et le 25 de chaque mois.
  • Nombre d’exemplaires : 350 exemplaires.
  • Prix : 3,50 le numéro. Abonnement 20 euros pour 6 numéros, 38 euros pour 12 numéros.
  • Diffusion : sur abonnement, via le site. Prochainement en librairie. 12 numéros dans un coffret, tous les six mois.
  • Site web : www.le-quatrieme-tiers.com et www.facebook.com/LeQuatriemeTiers/

Naissance du Quatrième tiers

Depuis que Raynal Pellicer s’est installé dans le Berry, il y a neuf ans, il a rencontré de nombreux artistes aux cours d’expositions, d’événements et de visites d’atelier dont il prend régulièrement l’initiative. C’est ainsi qu’est née l’idée de la revue.

Le titre choisi : le Quatrième tiers, revendique une notion d’utopie. Il fait référence à un élément qui n’existe pas encore, une portion supplémentaire d’espace.Diffusée essentiellement sur abonnement, chaque numéro du Quatrième tiers est une surprise pour celui ou celle qui le reçoit par la poste, deux fois par mois. Un CD, une linogravure, une C’est aussi un pari un peu fou, que Raynal a choisi de relever alors que le marché du livre est en péril, tout comme celui de la presse.

Économie

La revue est diffusée essentiellement sur abonnement donc. L’équilibre financier, encore précaire, pourrait se stabiliser par une centaine d’abonnements supplémentaires. Très récemment, la revue vient de bénéficier du soutien de Ciclic – Région Centre-Val de Loire dans le cadre de l’aide aux entreprises d’édition imprimée ou numérique.

La vente des numéros au détail se réalise lors d’événements associés aux artistes de la revue, car des points de dépôts réguliers n’ont pas encore été trouvés. Ainsi, récemment, l’événement LE QUATRIÈME TIERS organisé par LATRANVERSALE a permis de rendre hommage à ce travail éditorial en exposant pendant un mois tous les artistes ayant fait l’objet d’un numéro paru ou à paraître (Giovanni Acremoni, Didier Benoist, Laurence Bernard, Magali Bucher , Jonathan Chaillou, Daniel Chompré, Louis Jourdan, Guillaume Ledoux, Jérémie Lenoir, Léonard, Etienne Le Roux, Oznek, Brigitte Marionneau, Dorothy Shoes, Bernard Thimonnier, Gabriel Yacoub)

Pour pouvoir être présent dans les librairies, le Quatrième tiers va également passer en version annuelle, avec l’édition dans un coffret des revues publiées dans l’année écoulée. Les deux premiers coffrets sont ainsi en cours de réalisation.

Par ailleurs, dix exemplaires environ sont remis aux artistes et ceux-ci peuvent acheter des exemplaires supplémentaires à prix d’imprimeur auprès de Raynal.

Programmation éditoriale

Raynal Pellicer est actuellement l’ensemble de l’équipage et donc seul capitaine à bord de la revue. Si la gestion du temps et la recherche d’un équilibre économique est un travail de chaque instant,  cette autonomie donne au directeur de publication une grande souplesse éditoriale.

Il se ménage des sessions où il prépare le contenu et la maquette des trois prochains numéros à envoyer à l’imprimerie, tout en anticipant les trois numéros qui suivront.

Fidèle à son esprit de départ, c’est au gré de ses rencontres qu’il invite les artistes à collaborer avec lui, en conservant une grande curiosité et en se déplaçant souvent pour permettre, justement, ces rencontres.

Ligne éditoriale

Des principes forts sont affirmés dans le Quatrième tiers : ne faire figurer aucune question et permettre à l’artiste de relire et de faire modifier si besoin les propos recueillis.

Cette revue n’est surtout pas un catalogue d’exposition. Le port-folio ne comporte ni description ni commentaires d’œuvres.

Chaque numéro suit une élaboration en quatre temps : un entretien avec l’artiste, une sélection iconographique ou une séance de réalisation de photographies, la relecture par l’artiste du texte, la réalisation de la maquette, qui comporte à chaque fois un portrait dessiné de l’artiste, réalisé par Giovanni Acremoni.

L’idée maîtresse est d’aller voir l’artiste derrière l’œuvre et de permettre aux lecteurs d’entrer dans une certaine intimité avec celle ou celui-ci.

Il s’agit toujours d’artistes lié.e.s à la région Centre Val de Loire, pour deux raisons principales : valoriser le travail d’artistes réellement rencontrés et ne pas entrer en concurrence avec des revues nationales.

Actualités

Vient de paraître un numéro consacré au photographe Erick Mengual. (Un artiste qui utilise des procédés photographiques de la fin du XIXe ou début du XXe : la gomme bichromatée, le cyanotype, le charbon…).

Un numéro est actuellement en préparation à plus long terme avec l’Abbaye de Noirlac, autour des vitraux réalisés par la collaboration de Jean-Pierre Raynaud et du maître-verrier Jean Mauret.

Perspectives

Le Quatrième tiers cherche activement des lieux de diffusion et a besoin de nouveaux abonnements pour perdurer et se développer.

La liste des numéros parus à ce jour (au 29 mai 2017) :

  1. Louis Jourdan – Peinture
  2. Oznek – Street Art
  3. Guillaume Ledoux – Peinture
  4. Brigitte Marionneau – Sculpture & Céramique
  5. Etienne Le Roux – BD : couverture originale
  6. Dorothy Shoes – Photographie
  7. Didier Benoist – Upcycling
  8. Daniel Chompré – Peinture
  9. Jérémie Lenoir – Photographie
  10. Magalie Bucher – Peinture
  11. Jonathan Chailloux – Sculpture filaire
  12. Bernard Thimonnier – Sculpture
  13. Laurence Bernard – Peinture
  14. Léonard – Musique
  15. Gabriel Yacoub – Peinture & sculpture
  16. Laurent Astier – BD
  17. Série Noire – Photographie
  18. Michel Zoladz – Photographie
  19. Béatrice Myself – Tatouage : réalisation typo
  20. Érick Mengual – Photographie