8 juillet 2021

PARCOURS PRO, la belle aventure …

J’ai eu le plaisir d’être invitée fin mai à la troisième édition des Parcours Pro organisés par l’association devenir.art, réseau des arts visuels de la région Centre-Val de Loire. Les Parcours Pro ont « pour objectifs de donner de la visibilité et de développer les opportunités pour les artistes du territoire et les structures arts visuels ». Pour ce faire, devenir.art invite chaque année depuis 2019 un groupe de professionnel.le.s extra-régionaux à la rencontre des lieux et des artistes du paysage des arts plastiques et visuels de la région. Les Parcours Pro se caractérisent avant tout par des rencontres, des découvertes et des échanges intimes et privilégiés avec ceux qui fabriquent les mondes de la création.

C’est donc tôt le matin de ce jeudi 27 mai que j’ai retrouvé Leïla Couradin, Guslagie Malanda, Marguerite Pilven, Bertrand Riou, toutes et tous membres de c|e|a association française des commissaires d’exposition invitée et l’équipe de devenir.art à la Gare d’Orléans.
Sans connaitre mes compagnons d’aventure, puisque c’est d’une belle aventure que je conserve le souvenir, je suis montée dans le mini-van et nous sommes partis en direction de Blois dans le Loir-et-Cher à la rencontre des artistes, des lieux et de leurs équipes, de toutes ces énergies créatives qui jusqu’alors m’étaient inconnues.

Malgré une relative inexpérience du secteur des arts visuels, j’ai découvert avec enthousiasme le parcours de chacune et de chacun au fil des jours, des ateliers et des rencontres.
Rapidement je me suis sentie suffisamment confiante et légitime pour apporter mon ressenti sur ce qu’il m’était donné de découvrir, de percevoir et d’apprécier au grès des étapes de cette aventure, tissant rapidement des liens et jetant des ponts avec mes connaissances issues du milieu culturel pluridisciplinaires duquel j’étais alors projeté.

Dans son espace de travail de l’école d’Art de Blois Agglopolys je découvrais le travail du céramiste Michael Buckley, qui instinctivement m’évoquait, « La Théorie de la fiction panier », d’Ursula Le Guin, écrivaine de science-fiction féministe, (traduit par Aurélien Gabriel Cohen, dans la revue Terrestre). Sa démarche formelle, sa recherche de l’objet élémentaire, utilitaire, comme le souvenir du premier contenant que l’on aurait pu fabriquer comme il apprécie de le dire. Ce contenant, ce réceptacle, cette enveloppe de terre, ce bol primitif je l’imaginais alors accueillir les graines primordiales cueillies dans les plaines et les forêts d’un temps lointain ou la monoculture n’était pas la norme.

J’ai aimé parcourir l’atelier de la plasticienne Emannuelle Lauer, découvrir ses dessins de vulves, de chattes, de con, de moules dans tous leurs états. Posé à même les murs de bétons de l’atelier j’ai été particulièrement touché par ses toiles. Puissamment niées et invisibilisés dans l’histoire de l’art au profit de référence très majoritairement masculine, la femme ici recouvrait l’espace visible du spectateur proclamant son existence et sa puissance évocatrice. Ces dessins m’ont également rappelé que ce n’est que très récemment, depuis 2017, que la vulve, le clitoris, le sexe de la femme est représenté dans les manuels scolaires.

Que dire de ma rencontre à Vendôme, dans son incroyable Fabrique du Docteur Faton, de l’artiste Roland Drover ? Roland est un mélange de saveur, personnage atypique, punk rocambolesque, mélange d’un passé « sexy sushiste » pour les mélomanes punk, tour à tour ou simultanément chaudronnier, sculpteur, performer, …
Pour l’occasion il nous a ouvert son espace de travail, véritable lieu de croisement interdisciplinaires au sein duquel il favorise le réemploi, la récupération de mobilier et de matériel. Lieux dans lequel les bombonnes de gaz se font barbecues, les chariots de la grande distribution chaise relaxante. C’est dans ce lieux situé quelque part de l’autre coté du miroir de la mondialisation et de l’industrialisation que nous nous sommes arrêtés pour notre premier soir, pour savourer cette première journée ainsi que les spécialités culinaires de l’artiste (notamment son dahl de lentilles, dont le secret de la recette est… la crème fraiche !), accompagnées bien-sûr d’une bière locale qu’il brasse lui-même.
Roland Drover, c’est vraiment tout un monde ! Ou peut-être est-ce vraiment tout un monde Roland Drover ?

Le lendemain, nous avons terminé notre périple par une après-midi aux Ateliers Canard. Lieux au sein duquel exercent deux jeunes artistes. Pauline Toyer qui travaille le lien en rhizome d’installations architecturale et Celsian Langlois qui se concentre sur la texture sonore.

Depuis deux ans ils se sont installés dans une maison de campagne du village de Cormeray épicentre d’une programmation artistique de deux jours, « la Réunion Confort » lors de laquelle ils invitent à se produire ou à exposer plusieurs artistes venues de région diverses. C’est à l’occasion d’une avant-première du festival, alors encore en plein montage, que nous avons pu profiter de la répétition d’une performance live d’une des créations sonores de Celsian, au centre du jardin, à l’abris d’un grand escalier de ciment qui d’ici quelques années se fera belvédère. Moment magique de cette performance qui nous a plongé dans les entrailles de la terre en extraction du sein de laquelle nous pouvions percevoir l’exploitation des sous-sols (souvent irraisonnée) de « la main » de l’homme.


C’est à la fin de cette dernière présentation, que nous avons pris le chemin du retour vers la gare des Aubrais pour que chaque commissaire, encore emplis du souvenir de ces rencontres, retrouve enfin sa pénate. D’autres alors ont fait le choix de rester, oubliant leurs valises dans la voiture, tant nos esprits étaient troublés par cette aventure puisque c’est ainsi qu’encore elle persiste en moi, comme une belle aventure.

Julia Nivan et Loïc Volat
AAAR.fr / Devenir Art


Liens des artistes du parcours pro 2021 :

Michael Buckley : https://www.michaelbuckleyceramics.com/
Emannuelle Lauer : http://www.emmanuellelauer.com/
Roland Drover : https://droverland.weebly.com/
Pauline Toyer : https://pauline.toyer.syntone.org/
Celsian Langlois : https://www.celsian.fr/
Alain Biet : https://alainbiet.fr/www.alainbiet.fr/accueil.html
Thomas Wattebled : https://www.thomaswattebled.com/
Rémi Boinot : https://www.remiboinot.com/
Paula Velez Bravo : https://paulav.net
Gatien Mabounga : https://www.artsper.com/fr/artistes-contemporains/republique-democratique-du-congo/15343/gatien-mabounga
Manuel Fernando Herreño Mejia : https://www.instagram.com/manuel.herreno.art/
Elise Beaucousin : https://elise-beaucousin.com/
Aï Kitahara : https://aikitahara.com/