Du 23 Fév au 17 Mar 2018

Vernissage : 22 Fév @ 18h00

Silent

Catégorie :

18 Cher

Organisé par :

La Box

Adresse :

rue Édouard-Branly 18006 - Bourges

Plus d'infos

Cet Évènement fait partie de :

Du 15 Jan au 21 Avr

Flâneuses ?

soirée du vernissage :

18h  vernissage de Silent, Pauline Boudry / Renate Lorenz
        À LASSO du buffet ! une proposition culinaire du bureau de LASSO

20h30 Projection de Ouvrir la voix, Amandine Gay
au cinéma de la MC

L’Exposition

Silent (installation vidéo, 7’, 2016) commence par une interprétation de la partition de John Cage 4’33 » (1952) par la musicienne Aérea Negrot. Celle-ci se tient debout sur la Oranienplatz, une place publique à Berlin où un camp de réfugiés s’est tenu en signe de protestation entre 2012 et 2014. Dans la deuxième partie du film, elle interprète une chanson composée pour le film.
L’installation vidéo sera visible du vendredi 23 février au samedi 17 mars, aux heures d’ouverture de La Box.

Pauline Boudry et Renate Lorenz vivent et travaillent à Berlin. Elles s’intéressent à l’invention presque simultanée de la sexualité et des perversions sexuelles d’une part, et de la photographie et du film au 19e siècle d’autre part, ainsi qu’à leur relation à une économie coloniale. Filmés la plupart du temps en 16mm dans une esthétique particulière qui souligne l’autonomie de la caméra, de la musique, des costumes et des accessoires, les travaux de Pauline Boudry et Renate Lorenz donnent lieu à des performances qu’elles définissent comme une «archéologie queer». Elles redécouvrent des moments oubliés de l’histoire, dans lesquels sont visibles des corps et des constellations sociales en dehors des normes.

Proposition culinaire

Association des étudiants de l’ENSA de Bourges, LASSO organise de nombreux événements dans et hors de l’école (fêtes, soirées catch, vides greniers…). Elle est également impliquée à différents niveaux dans la vie de l’école, notamment pour les portes ouvertes, les salons étudiants, etc.

Projection

Ouvrir La Voix est un documentaire sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l’expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de l’identité « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections de discriminations, d’art, de la pluralité de parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon en communication, Amandine Gay s’oriente dès 2008 vers  le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l’écriture de programmes courts pour la télévision en 2012. En 2014, elle passe à la réalisation avec un reportage sur les manifestations#ContreExhibitB et un long métrage documentaire Afro-féministe qui s’intitule Ouvrir La Voix. Elle est aussi contributrice pour le site d’information Slate.fr. En 2015, elle signe la préface de la première traduction française du classique de bell hooks, Ne Suis-Je Pas Une Femme. Cette année marque aussi son installation à Montréal où elle poursuit une seconde maîtrise, en sociologie, afin de travailler sur l’adoption transraciale, un autre sujet qui lui est cher.