Du 11 au 13 Nov 2016

Hall noir : L’Espècement

18 Cher

Dans le cadre des rencontres Bandits-Mages

Adresse :

Place Séraucourt 18000 - Bourges

Plus d'infos

Cet Évènement fait partie de :

Du 03 au 13 Nov

Rencontres Bandits-Mages 2016

Hall Noir est une école de co-création hybride et temporaire entre artistes, étudiants, professionnels, habitants et habités produite par l’association Bandits-Mages, créée et développée depuis 2014 par l’artiste transdisciplinaire David Legrand.

Toujours par nécessité de métamorphose, elle se transforme en programme d’étude indépendant au sein d’une Hack School : un laboratoire de réflexion et d’ateliers ouverts reprenant dans son fonctionnement les fondements d’un logiciel libre : le respect des utilisateurs qui ont la liberté d’exécuter, copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer.

Hall Noir propose cette année une expérience multidimensionnelle pour des étudiants d’écoles d’art, de musique et des jeunes artistes performeurs, joueurs et vidéastes expérimentateurs, sous la forme d’une Comédie Musicale Hors Format, intitulée L’Espècement.

Visant à expérimenter des nouveaux écosystèmes hybrides, mutables et durables, entre les humains et les non humains, entre les choses et les humains, entre les plantes et les humains, entre les animaux et les humains, et alliant le bio-art, la vidéo, la performance multimédia, la télévision de recherche et le rock expérimental.

Cette année, le groupe Hall Noir et ses invités disposent d’une période de recherche, d’essais et de création, réunis dans les studio-labs et studio-essais de Bandits-Mages pour élaborer, développer et construire une création en commun transdisciplinaire : un vaste plateau-média de tournage, de performance publique et musicale au Château d’eau, retransmis entièrement et en direct pour la première fois sur Internet.

RESTITUTION DU WORKSHOP ESPÈCEMENT ET PROJECTION : Reproductive technology (24’59) de David Finkelstein (USA) et Jarman’s garden (8’46) de Camille Dumond.

UNE ÉCOLE HAPPENING FILMANTE ET FILMÉE

UN BRICOLAGE CRÉATIF VERS UNE ÉCOLE D’ART DO IT YOURSELF.
Dans le monde informatique, une “forge” est une plateforme permettant à plusieurs développeurs de travailler de façon collaborative sur plusieurs projets, s’épaulant les uns les autres. Ouvertes pour la plupart, les forges autorisent aussi des contributions de non-développeurs (mise en place de traduction, design graphique…), une transparence élaboratoire ainsi qu’une facilité de recrutement de nouveaux acteurs.C’est sur cette notion que Hall Noir calque son mode de fonctionnement : une coopération entre artistes et étudiants en art, en musique, en lycée technique. Hall Noir opère dans un environnement ouvert à la création collective.
Hall Noir n’est pas une école d’art stricto sensu : elle dispose d’un budget limité et n’offre pas d’enseignement artistique au sens traditionnel du terme. Le projet regroupe des intervenants d’horizons culturels et professionnels divers : chacun y déploie et partage ses connaissances, ses idées et ses compétences.
Luttant contre l’uniformisation du monde de l’art et les modèles restrictifs sur sa compréhension, sa production, sa circulation et sa consommation, Hall Noir peut être considéré comme un “mouvement”, une pensée en marche qui pose les questions d’intérêts communs. C’est grâce à cette créativité collective que nous espérons encourager les autres à participer au débat social et politique. Hall Noir s’auto-définit via le travail par lequel il se manifeste, que celui-ci émerge dans un contexte d’art contemporain ou pas.