14 octobre 2012

FAMILLE D’ACCUEIL / LA BOX & ENSA BOURGES (18)

Découvrez un entretien croisé avec l’artiste Fayçal Bagriche et Audrey Blondy, ancienne étudiante de l’école des beaux-arts de Bourges, sur l’exposition « Famille d’accueil ».

 Famille d’accueil était un projet d’exposition proposé par Lucie Bikialo et Audrey Blondy autour de l’œuvre de Fayçal Baghriche, « Épuration Élective » 2004-2009 (collection du FRAC Poitou-Charentes) et réalisé avec la collaboration de l’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs.

L’exposition s’est déroulée du jeudi 6 octobre au samedi 5 novembre 2011 à La Box, Bourges.

FAMILLE D’ACCUEIL 01/04 : Un projet d’exposition autour d’une œuvre immatérielle.
Dans le premier épisode, Audrey et Fayçal reviennent sur les origines du projet et la nature particulière de l’œuvre « Épuration élective », œuvre immatérielle a même d’apparaître sous plusieurs formes simultanées. (06’27 »)

FAMILLE D’ACCUEIL 02/04 : Le protocole de mise en œuvre de l’immatériel.
Dans ce deuxième épisode, nous apprenons comment « Épuration élective » peut apparaître, quelles sont les conditions de sa manifestation. (06’08 »)

FAMILLE D’ACCUEIL 03/04 : Comment le projet s’est mis en place ?
Dans ce troisième épisode, nous revenons sur les modalités de ce projet participatif, incluant des résidences personnelles et privées comme lieu de manifestation artistique. (04’41 »)

FAMILLE D’ACCUEIL 04/04 : Un workshop sur l’immatériel.
Dans ce dernier épisode, à l’occasion de l’évocation d’un workshop sur l’immatériel mené par l’artiste auprès de l’ensemble des étudiants volontaires, nous en apprenons plus sur la relation que son art entretien avec cette notion.
(06’24 »)

Pour la troisième année consécutive, l’École nationale supérieure d’art de Bourges confiait à des étudiants, encadrés par leurs professeurs, le commissariat d’une exposition à concevoir et organiser dans son intégralité.
Les étudiants en charge du projet opèrent un choix d’œuvres dans des collections publiques telles que le Fonds National d’Art Contemporain et les Fonds Régionaux d’Art Contemporain. Ce partenariat offre à ces élèves l’opportunité d’une immersion dans le monde professionnel, une expérience unique, moment de rencontres et d’échanges privilégiés ; des expositions singulières ; notamment influencées par l’univers plastique que se construit l’étudiant durant son parcours d’étude et de recherche et en accord avec ses préoccupations du moment.
Cette édition rassemblait trois partenaires culturels pour l’exposition Famille d’accueil : le FRAC Poitou-Charentes, l’Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs et la galerie La Box.
Au centre de ce projet, Épuration Élective, une œuvre de Fayçal Baghriche. Dématérialisée, Épuration Élective est un fichier numérique sans support ni format pré-défini dont la composition, tel un ciel étoilé, prend appui sur la classification alphabétique des drapeaux du monde entier initialement présents sur la double page d’un dictionnaire. Questionnant la notion de frontière et d’imperceptibilité, l’ordre de disposition des étoiles peut différer suivant l’alphabet de la langue utilisée par l’artiste.
Le titre de l’exposition : Famille d’accueil, met en avant une aventure extra muséale. Il s’agit d’aller à la rencontre d’un public peu sollicité et géographiquement exclu, en impliquant le spectateur devenu acteur, dans une démarche participative. En accord avec Fayçal Baghriche, il a été proposé à des familles de s’emparer de l’œuvre et de l’accueillir chez elles. Une invitation propice à l’échange de regard et de point de vue entre deux milieux sans interactions évidentes. Ces « familles d’accueil », investies du rôle d’acteur et de médiateur du projet, ont pensé, en collaboration avec les commissaires, la forme de l’œuvre et son inscription dans l’espace de vie. La mise en place de l’œuvre a été assistée par les Compagnons Bâtisseurs, chargés de mission auprès de la Caisse d’Allocations Familiales pour des travaux de réhabilitation engagés dans les quartiers Nord de la ville de Bourges impliquant les familles dans un travail collectif, basé sur l’échange de service réciproque.
Dans l’espace d’exposition de La Box, les actions menées dans le quartier ont été retransmises sous différentes formes. Les échanges établis lors des rencontres avec les habitants ont été documentés par des vidéos et bandes sonores. L’œuvre en situation dans les espaces privés était visible par le biais de photographies réalisées en accord et avec les familles.
À travers le caractère participatif de ce protocole, il est question de bousculer les idées reçues et souvent erronées à propos du monde de l’art. La nature de cette proposition et la flexibilité du protocole de mise en œuvre tendent à révéler une fois de plus qu’au regard des dispositifs et des processus de création que met en place l’artiste, le spectateur prend une place toujours plus importante.

Fayçal Baghriche : http://www.entrepriseculturelle.org/fayce/works.html