Tous les Artistes

Contact / Parcours

Email : seba.lallemand@eyesmile.net

Seba Lallemand

Né en 1973 en France, vit et travaille à Trôo (Loir-et-Cher)

Grandit au Gabon et en Côte d’Ivoire. Après des études à l’Institut d’Arts Visuels d’Orléans, rejoint la Fabrica, laboratoire sur la communication fondé par Luciano Benetton, dirigé par Oliviero Toscani. En 1998, Oliviero Toscani lui donne carte blanche pour réaliser son premier court métrage « Afterwords », produit par Marco Muller / Fabrica cinéma, projeté aux festivals de Venise, Rotterdam, Split, Rome, Vienne, Londres.

En 2003, après une escale de 2 ans à Paris, part pour un voyage de 6 ans en Chine. A Hong Kong, évolue dans le milieu de la danse et du cinéma. A Pékin, directeur de la photographie avec Wang Bing sur « Brutality Factory », réalisateur et directeur de la photographie avec l’artiste Ai Wei Wei sur les projets « Template »et « Fairy Tale » présents à la Documenta XII de Kassel.

En Avril 2008, à Shanghai, lecture d’un article publié sur le journal Libération , »L’arnaque aux fourmis de Chine. Dix mille paysans ont manifesté dans la province de Liaoning ». Victimes d’une escroquerie relayée par la télé officielle, ils avaient investi dans l’élevage d’insectes censés produire du Viagra naturel ». Réalise dans la galerie IFA l’installation « Bonne étoile ». « Bonne étoile » est un morceau de sucre en forme d’étoile à 5 branches de 2 mètres de rayon, autour duquel sont disposé des nids de fourmis, préalablement commandés à une entreprise ayant pris le relais de cette fumisterie. Les fourmis dévoreront stratégiquement l’étoile, en se disposant autour des arêtes.

En 2009, un de ces dessins de la série « -=+ » intitulé « I love you time » est reproduit sur une bâche de 12 x 8 mètres sur la façade de la fondation Claudio Buziol, sur le grand canal à Venise.

En 2010, série de dessins de têtes au Bic + Tipp-Ex qu’il nomme « OHM ». Ces dessins sont exposés à la fondation Claudio Buziol à Venise et édités dans un fascicule par le collectif Heads de Trévise.

En 2009, invité à la 5eme biennale de Tashkent / Ouzbékistan. Attrape une Légionellose  (forme de pneumonie), accueilli par un ami peintre Ouzbek. Cloué dans son lit, délirant, il rêve de peindre avec des bulles d’encre de Chine. Dès son retour en France, s’attèle à concocter un mélange d’encre de Chine et de savon. Dans la cave à vin de son grand-père, trouve des entonnoirs en verre de vigneron de la fin du XIXeme siècle. Réalise des encres avec comme technique « encre, savon, souffle » sur papier glacé. Une à deux fois par an, trie ces encres comme un photographe sur une planche contact, et un laboratoire les montent sur  Dibond. Ces encres sont exposés en France, Suisse, Autriche, Belgique, Chine, Brésil.

Eté 2014, rencontre Damien Sausset et Nadège Piton commissaires d’exposition qui l’invitent à réaliser une installation d’encre et de dessin pour la Triennale de Vendôme. Ne trie plus ses encres comme il le faisait, il s’abandonne à une figuration libre / abstraction, son premier bubbling est de 3 m x 37,10 m. Nomme son installation « Champagne ».