Du 07 Avr au 07 Nov 2012

Vernissage : 06 Avr @ 15h00

Songe d’une nuit d’été / Songeries végétales, Domaine de Chaumont-sur-Loire

Catégorie :

41 Loir-et-Cher

Co-organisé avec :

FRAC Centre, FRAC Pays de la Loire, FRAC Poitou-Charentes

Adresse :

rue des Argillons 41150 - Chaumont-sur-Loire

Plus d'infos

Songe d’une nuit d’été / Songeries végétales

Galeries Hautes du Château
. Exposition présentée dans le cadre du «Parcours Art Contemporain & Patrimoine – Vallée de la Loire» (FRAC Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Centre)

Autour du thème du songe, le FRAC Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Centre créent un parcours collectif d’expositions dans plusieurs lieux, tout au long de la Loire. Associé à cet événement, le Domaine de Chaumont-sur-Loire a le plaisir de présenter une sélection de photographies de Patrick Tosani, Tania Mouraud, Jean-Luc Moulène dans les appartements princiers du Château.

Songeries végétales décline les différentes approches et interrogations d’artistes sur le grand mystère du sommeil, cet état qui permet l’émergence d’idées et de visions fantomatiques tour à tour fascinantes et effrayantes. Le sommeil naturel ou artificiel (l’hypnose, la méditation) qui fait surgir rêves et cauchemars, offre une porte d’accès à l’inconscient, vivier fécond de l’imaginaire.

songeries-2

En lien avec la thématique « art et nature » développée par le Domaine de Chaumont-sur-Loire, les images sélectionnées ont partie liée au paysage et aux phénomènes naturels. 
La pluie seule et la pluie barrée de Patrick Tosani appartiennent à la série Ecriture de pluie. La pluie devient un pur sujet photographique. Les trombes d’eau dressent un rideau derrière lequel le spectateur ne peut pénétrer. Jouant sur les rapports d’échelle, Patrick Tosani inclut le corps du spectateur comme étant une donnée physique de l’image, lui permettant de « percevoir ce qu’il ne pourrait voir naturellement. »
.

songeries-1 Borderland, est une série de photographies de Tania Mouraud prises à la campagne. Entrevues au travers des vitres d’une voiture, elle fixe son attention sur des meules emballées de plastique sur lesquelles se reflètent les formes environnantes. « En gros plan, au plus près des surfaces réfléchissantes offertes par chaque botte de foin, elle cadre une « toile » abstraite. Au gré des plis ou des tensions du plastique, les photographies enregistrent de subtiles variations colorées : le blanc des nuages se prolonge dans le bleu du ciel, le vert des prairies se mêle au brun de la terre. Par moments, entièrement jaune ou vert, le plastique se transmue en sculpture de bronze. Ses œuvres trouvent dans les données matérielles de la peinture – la couleur, la touche, la surface plane – les moyens suffisants pour accomplir leur but: la restitution de la lumière. Le sujet n’est plus qu’un prétexte pour produire des effets lumineux. »

songeries-3 Jean-Luc Moulène pratique la photographie comme un outil d’étude des phénomènes naturels et culturels tels qu’ils ont été redéfinis par le développement de l’industrie, des médias et du commerce. Il souligne l’écart entre outil et imaginaire pour produire de réelles alternatives poétiques.

Les œuvres de Jean-Luc Moulène, Patrick Tosani et Tania Mouraud présentées au Domaine de Chaumont-sur-Loire, dans le cadre de cette exposition, sont issues des collections du FRAC Poitou-Charentes.

tarif_1