16 Déc 2014 @ 17h00

Somnolence

18 Cher

Phase 1 des 4 événements proposés dans le cadre de "L'heure du loup"

Organisé par :

La Box

Adresse :

rue Édouard-Branly 18006 - Bourges

Plus d'infos

Fichiers liés :

//
– Performance de Sleep Disorders (Marion Auburtin et Benjamin L. Aman).
– Sortie du 1er numéro du magazine L’Heure du Loup.
//

La somnolence est le stade de l’endormissement souvent précédé de
bâillements et de visions furtives. Il est caractérisé par un basculement progressif, une réduction de la vigilance, du tonus musculaire et de la fréquence cardiaque. Les mouvements musculaires sont lents et les yeux roulent sous les paupières animées de soubressauts.
La latence d’endormissement considérée comme normale est inférieure à vingt minutes.
Au-delà, il s’agit d’une insomnie.
Fait notable, la phase d’endormissement n’est jamais perçue, contrairement au réveil de celle-ci. L’imagerie hypnagogique a souvent lieu pendant cette phase.

Sleep Disorders est un duo d’artistes composé de Marion Auburtin et
Benjamin L. Aman, tous deux diplômés de l’École nationale supérieure
d’art de Nancy.
Le projet apparaît pour la première fois le 13 juin 2010 lors d’une exposition collective d’une nuit qu’ils organisent au Forgotten Bar à Berlin.
Par la suite, le titre devient celui d’une série d’expositions collectives qui prennent place dans différents lieux souvent atypiques d’où émerge une histoire palpable.
Entre 2010 et 2014, le duo monte dix épisodes respectivement aux Centres d’art Dominique Lang et Nei Liicht au Luxembourg, à la galerie The Wand à Berlin, à la Cité internationale des arts de Paris, à DMNDKT Berlin et récemment au CAPA (Centre d’Art Plastique d’Aubervilliers).

Sleep Disorders défend depuis ses débuts une approche de l’exposition
délibérément intuitive et poétique teintée de références à la nuit en réunissant autour d’eux des artistes pour explorer le spectre large du crépuscule. Les épisodes prennent tout à tour la forme d’ expositions, de concerts, de performances, d’ éditions limitées (sonores et visuelles).

L’HEURE DU LOUP
L’ Heure du loup est le titre d’un film d’Ingmar Bergman sorti en 1967 qui
explore ce moment incertain où la nuit fait place à l’aube et où se réveillent
visions et voix intérieures d’un artiste en proie à son travail.

L’Heure du Loup fait suite à une série d’expositions collectives que les deux
artistes et commissaires Marion Auburtin et Benjamin L. Aman ont initiée
en 2010 intitulée Sleep Disorders et expérimentant un parallèle plastique et
poétique entre les zones d’ombre qui animent une recherche artistique et celles qui règnent sur le sommeil.

Il s’agira tout au long de ce projet d’explorer en profondeur un univers
trouble et bouillonnant où le résolu et l’irrésolu s’équilibrent le temps d’un
instant qui n’en finit pas. Seront abordés de manière conjuguée le spectre des
images et des formes surgissant au moment où le corps feint de se replier dans l’inactivité.

Quatre évènements, dont trois expositions collectives accompagnées de trois
conférences, rythmeront l’année à raison d’une exposition tous les deux mois
d’une durée d’environ trois semaines. Elles s’enchaîneront selon les différentes phases du sommeil (endormissement, sommeil léger, sommeil profond, sommeil paradoxal) et seront rythmées par l’intervention d’une philosophe, d’un cosmologiste et d’un architecte.