Du 02 Avr au 30 Oct 2022

Saison d’art 2022

Catégorie :

41 Loir-et-Cher

Adresse :

rue des Argillons 41150 - Chaumont-sur-Loire

Pour la quinzième édition de sa Saison d’art, le Centre d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire accueillera, en 2022, une quinzaine d’artistes de tous âges et de tous horizons.

Une nouvelle folie dans le Parc Historique créée par le très grand Miquel Barceló, et l’inauguration d’une nouvelle galerie consacrée à la création numérique dans le Château, grâce à la restauration des étages supérieurs de l’aile Est du Château par la Région Centre-Val de Loire, seront au nombre des événements de l’année 2022.
Cette galerie digitale accueillera une création mondiale de Quayola.

Trois sculptures monumentales de Jaume Plensa accueilleront le visiteur dans la Cour de la Ferme, où il sera aussi possible de découvrir, dans les Galeries de la Cour Agnès Varda, une œuvre de Fabienne Verdier spécialement conçue par l’artiste pour le Domaine.
Cinq autres artistes y déploieront également la poésie de leur univers en lien avec la nature : Stéphane Guiran dans la Galerie basse du Fenil, l’artiste allemande Evi Keller dans la Grange aux Abeilles, Christophe Marchalot, Félicia Fortuna et Lélia Demoisy dans l’Asinerie.

Le Château verra naître, quant à lui, de poétiques dialogues avec le patrimoine.
Il accueillera dans ses Galeries hautes, une grande exposition du peintre, photographe et poète Jean Le Gac.
De précieuses déesses végétales en céramique de Françoise Vergier converseront avec les mobiliers anciens, tandis que Carole Benzaken installera ses “bibliothèques paysages”, près de celle de la princesse de Broglie, transfigurée, depuis peu, par les ouvrages cristallisés de Pascal Convert. Christiane Löhr disposera, quant à elle, ses délicates miniatures végétales dans la Galerie du Porc-Épic, l’Office et la Tour du Roi.
Les Écuries accueilleront, en 2022, des créations de l’artiste luxembourgeoise, d’origine polonaise, Katarzyna Kot-Bach.
Deux œuvres conçues in situ par deux artistes américains Alison Stigora et John Grade compléteront l’ensemble avec des installations sises dans le Parc Historique, tandis qu’une sculpture de Bob Verschueren verra le jour en mai dans la cour du futur hôtel du Domaine : “Le Bois des Chambres”.

Outre leur lien avec la nature et la grâce avec laquelle chacune de ces créations entre en résonance avec l’espace et l’ailleurs, les œuvres de cette quinzième Saison d’art ont en commun un mystère, un charme, une profondeur, une poésie “qui vous illumine littéralement”, selon les mots de Philippe Jaccottet.

Chantal Colleu-Dumond
Commissaire des expositions

Infos pratiques