Du 22 Juin 2022 au 08 Jan 2023

Vernissage : 23 Juin @ 18h00

Mettre au monde

Catégorie :

28 Eure-et-Loir

Avec les travaux d'Anaïs Albar, Katharina Bosse, Jochen Gerner, Fiammetta Horvat, Lidia Kostanek, Guillaume Pinard, Fabien Mérelle, Marlène Mocquet, Prune Nourry, Axel Pahlavi, Françoise Petrovitch, Charlotte Salvaneix, Florence Obrecht, David B., Sarah Tritz Commissariat d'exposition : Amélie Adamo et Lucile Hitier

Adresse :

5 place du Marché-couvert 28100 - Dreux

Plus d'infos

Fichiers liés :

Chaque année depuis 2018, le Centre d’art l’ar[T]senal propose un épisode de sa série d’exposition orientée « art et société ».

Après « Nous sommes contemporains », exposition inaugurale qui présentait un large panel des sujets qui traverse notre société, « Les champs des possibles » abordait elle plus spécifiquement la création à travers le prisme de la terre et de ses habitants. Quand à « Curiosités vagabondes« , elle avait pour but de faire entre l’art dans notre quotidien et de montrer à quel point le quotidien est source de création pour les artistes.

Pour poursuivre cette série « art et société », « Mettre au monde » propose d’entrer dans l’intimité d’artistes qui – a un moment de leur vie – ont dédier leur création aux notions de filiation, d’engendrement, de naissance, d’origine, de famille et d’enfance.

Être parent et artiste, quel impact sur la création ?

« Mettre au monde », questionne l’interaction complexe entre création, engendrement, sphère publique, privée, intimité et extimité tout en interrogeant l’équilibre ténu entre ces mondes dans la vie d’un artiste parent, actif et indépendant évoluant notamment dans le domaine des arts visuels encore trop peu structuré dans l’accompagnement social de ses acteurs.

« Mettre au monde », est une exposition qui se conçoit avant tout comme une ode à la vie. Par le choix des démarches, elle révèle ce qui est jouissance dans la création. Une création qui absorbe dans son processus les perturbations du vivant et interagit avec le fait de procréer.

Ici, la vie de famille, la parentalité, donnent lieu à de multiples représentations, entre lien et entrave, innocence et violence, joie et peine, élan et peur.

En cela, l’exposition se veut critique.
Critique des tabous et des préjugés concernant la notion de parentalité, que les artistes exposés envisagent non pas à travers une vision idéale mais plutôt dans ses polarités, mais aussi critique d’une société de la compétitivité où l’on envisage difficilement le fait de mêler une vie d’artiste à une vie de famille, comme si les deux univers ne pouvaient coexister.

La maison, 2013, Drap brodé, 120 x 160 cm
In utero, 2021, Broderie, crayon et encre de chine sur tissus, 150 x 65 cm
L’accouchement, 2020, Broderie et encre de chine sur tissus, 40 x 33 cm
Sans-titre, 2021, Céramique et fleurs séchées, Dimensions variables

 

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

Lundi, Mercredi, Jeudi et Vendredi 10h30-12h30 et du Mercredi au Dimanche 14h-19h

Tarifs

Entrée libre