Du 11 Oct 2019 au 19 Jan 2020

Mes réalisations parleront pour moi

Catégorie :

45 Loiret

Monographie consacrée à Fernand Pouillon / Commissariat : Pierre Frey / Accompagné de Bernard Gachet pour le dessin et Daphné Bengoa pour la photographie

Adresse :

88 rue du Colombier 45000 - Orléans

Au journaliste Jacques Beauffort qui lui demandait « lorsque vous étiez adolescent, quel homme rêviez-vous de devenir ? », Fernand Pouillon avait répondu « j’aurais aimé devenir un homme très grand et très puissant, très aimé ».
Ce désir de grandioseté et les contraintes qu’il assigne à celui qu’il habite ont probablement déterminé le parcours singulier de l’homme, autant que la carrière de l’architecte.

Survenue à la suite de son incarcération, l’écriture de l’autofiction Les pierres sauvages pourrait être alors le point d’inflexion d’un parcours de résilience, où non sans un certain pathos, l’auteur livre le témoignage de l’errance solitaire du bâtisseur. « (…) L’homme qui porte une action ne peut plus connaître le bonheur » disait-il dans un autre entretien radiophonique en 1964.

Le cellérier Balz, maître d’œuvre médiéval itinérant du roman y endosse la solitude du fugitif. Porteurs d’une mission d’ordre supérieur, tant l’auteur que son personnage, maîtres d’œuvre, s’en vont seuls pour bâtir. L’auteur du roman, se projette complètement dans la figure et dans l’action qu’il met en scène, allant jusqu’à dire « il y a une espèce d’identité de pensée, un humanisme, si vous voulez et le programme aussi [d’une cité de logement], le programme dans le fond est le même [que celui d’un monastère cistercien].

Pierre Frey

Commissaire :

Pierre Frey

Pierre Frey est historien de l’art, auteur, directeur de collections et curateur d’expositions. Il travaille à de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en tant que professeur honoraire, et fondateur et directeur des archives de la construction moderne de l’école. Il est l’auteur de nombreuses publications dont : Viollet-le-duc et le massif du Mont- Blanc, Payot Lausanne (1988); Learning from Vernacular, Actes Sud (2010); Simon Vélez, mastering Bamboo, Actes Sud (2013) et Carin Smuts architecte, Actes Sud (2014).

Avec :

Daphné Bengoa

Daphné Bengoa est cinéaste, photographe et initiatrice de projets culturels. Forte d’une double formation pratique à l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) et théorique à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), elle développe un travail axé sur l’humain, en ce qu’il est comme puissance d’imagination et capacité d’action, dans sa relation à soi et à l’autre, à la ville et à la société dans son ensemble. En particulier, elle s’attache aux figures résistantes anonymes : à celles et ceux qui se dressent face aux aberrations d’un système et tentent de nouvelles manières de vivre et de travailler.
Bernard Gachet

Architecte et chargé de cours à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), Bernard Gachet travaille également en tant que patricien associé à Patrick Mestelan, enseignant et chercheur. Ses recherches et réalisations, proches du rationalisme, portent sur les institutions et la cité. Il cultive l’idée d’une « parole donnée » entre l’occident et l’orient méditerranéen antique et contemporain. Il a publié en 2018 Regards dessinés sur le monde, Actes Sud et Tirages illimités, et prépare actuellement son Encyclopédie de l’architecture musulmane.

Monographie

Fernand Pouillon, France

Avec

Daphné Bengoa, France-Suisse
Bernard Gachet, Suisse

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

Du mercredi au dimanche : 14h - 19h
Fermeture de la billetterie et de la caisse : 18h30
Nocturne jusqu'à 20h chaque 1er jeudi du mois
Fermeture exceptionnelle : 25 décembre, 1er janvier, 1er mai
Fermeture exceptionnelle du 12 août au 10 octobre (réouverture les 21 et 22 septembre à l'occasion des Journées européennes du patrimoine)
Fermeture anticipée à 16h les 24 et 31 décembre

Tarifs

Entrée libre