Du 15 au 17 Oct 2021

Inauguration UrsuLab #2

18 Cher

Une programmation arts, technosciences, féminismes et écologies, avec une dimension importante donnée à la transmission des savoirs.

Organisé par :

Antre Peaux - Bourges

Adresse :

26, route de la Chapelle 18024 - Bourges

UrsuLab

UrsuLaB, le nom du monde est forêt

UrsuLaB est unE laboratoire artistique, nouveau lieu/outil/projet d’Antre Peaux qui offre un espace équipé d’unE laboratoire de biologie, d’un centre de documentation, d’une grainothèque et d’une banque de graines. UrsuLaB propose aux artistes, chercheur.e.s, étudiant.e.s, enseignant.e.s, équipes transdisciplinaires, personnes travaillant la terre, avec les plantes, les domaines du soin… de pouvoir expérimenter, faire de la recherche afin d’apporter de nouveaux regards à notre rapport aux technosciences, et en particulier dans le cadre de la crise écologique et sanitaire en cours.

Visite du 18 octobre au 24 octobre
Visite de l’UrsuLaB sur réservation auprès de celine.gouverne@antrepeaux.net

Workshops (Ateliers)

Du 11 au 15 octobre de 19h à 21h – Haïdouc
Workshop de Spéculation narrative EntrePeauxCène
par Maria Ptqk et Helen Torres
www.mariaptqk.net/  helenatorres.wordpress.com/
en compagnie des artchivistes Faust Lust Smiatek, Dimitri Loschi et Maxime Gay

“Durant l’année 2100, une équipe d’archéologues artchivistes issu.es des alliances entre les communautés écoqueer, sorcières interespèces et transhackféministes a procédé à des fouilles dans des disques durs endommagés répartis sur l’ensemble de Terra… après la chute d’Internet. Souvenirs numériques d’anciennes traditions et rituels secrets, interdits en leurs temps, par le règne des no body for everybody. Celui-ci avaient rendu illégal tout contact direct entre les corps humains et non humains, les fluidités d’identités, les cérémonies cassant les catégories nature-culture et les gestes branchant et nouant ensemble les corps des vivant.es.”

À partir de cette histoire proposée par les intervenantes, en compagnie du travail effectué par des archivistes issue.e.s d’Écoles d’Art européennes, il s’agira de développer collectivement avec les participant.e.s un ensemble narratif de futurs possibles.

Du 18 au 21 octobre de 18h à 21h – UrsuLaB
Workshop théorico-pratique de Mycologie radicale et expérimentale
Par Marzia Matarese et Oscar Martin, membres de eemeemee (enclave mycopirate mutante)
eemeemee.org

eemeemee est un réseau communautaire de partage des processus et des connaissances générés autour de la mycologie DIWO (faites le avec d’autres). En tant que réseau, il est articulé par des nœuds distribués qui s’activent dans des espaces différents et avec des temporalités asynchrones mais complémentaires.

L’atelier couvrira différentes pratiques de culture diy et diwo, telles que les techniques de clonage du mycélium dans des boîtes de Pétri en agar et la reproduction dans un substrat de céréales pour la fructification des champignons. Nous partagerons des recettes, des histoires et des expériences développées dans le nœud de l’Observatoire de l’eemeemee, en clôturant l’atelier par une action du front de libération du mycélium.

Les ateliers sont ouverts à toustes
Inscriptions par mail à : claire.guilloux@antrepeaux.net

Programme publique :

Vendredi 15 octobre 

17h30 à 19h – Haïdouc 

Restitution du workshop de Spéculation narrative EntrePeauxcéne
par Maria PTQK et Helen Torres et le groupe de participant.e.s

Présentation / discussion “Se ré-approprier le laboratoire à l’ère de la conspiritualité” avec Emilia Sanabria
encounters.cnrs.fr/en/
L’équipe Healing Encounters & Joseph Dumit passeront une semaine en résidence immersive à UrsuLaB du 11-15 octobre 2021. Prolongeant une première expérience de résidence d’écriture spéculative en janvier 2021, ils profiteront du cadre offert par UrsuLaB (un laboratoire de biomédias qui s’inspire de l’écrivaine de science-fiction Ursula Le Guin) pour développer et expérimenter diverses pratiques co-labeur-atives pour redessiner les contours du travail de recherche.

Nous chercherons à déplacer la tension existante entre la science (et le laboratoire), espaces éminemment coloniaux et néolibéraux, et des postures antisciences, « conspiritualistes » ou éco-fascistes. Pour ce faire, le collectif mobilisera diverses pratiques somatiques : le « concept mapping » multiscalaire, le mouvement et l’improvisation, la préparation et l’utilisation de plantes (en particulier Artemisia vulgaris, Crataegus monogyna, Urtica dioica) en vue d’explorer des manières d’entrer collectivement en dialogue avec des mondes au-delà de l’humain.

Samedi 16 octobre

16h à 17h – Haïdouc
Présentation
Pluriversité Nomade
par Lucía Egaña Rojas et Ce Quimera
La Pluriversité nomade est un projet pédagogique intégrale, para-institutionnel, rhizomatique, autonome et nomade en voie de constitution. Il cherche à passer du savoir universel à un pluri-vers de sens et de savoirs situé au croisement des Arts, des Technosciences et des Écologies. Il se formalise comme une proposition de formation continue décentralisée à travers un tissu constitué de différentes filières qui se croisent. Il cherche à développer et à établir un modèle pédagogique privilégiant la pensée critique, la recherche et l’expérimentation dans une perspective transféministe et décoloniale. Le projet se développe pour l’instant principalement en Espagne et en France, en lien avec Abya Yala. Il vise à étendre progressivement ses réseaux géographiques.

17h à 18h – Haïdouc
Conférence
Bioresistance
par Laura Benitez Valero
laurabenitezvalero.com
Doctrice en philosophie, chercheuse et curatrice indépendante, ses recherches articulent philosophie, art(s) et technosciences. Actuellement, son travail s’articule autour des pratiques du bioart, du biohacking, des processus de biorésistance, de la bio-désobéissance civile et des agents non humains. Elle dirige actuellement le réseau Biofriction.

18h – 19h – Haïdouc
Présentation
Psychic Refuge : autonomie et auto-guérison
de Sophie Hoyle
Au cours de sa résidence à l’UrsuLaB, le bio-lab de l’Antre Peaux, Sophie a déployé son projet Chronica. Chronica (2021) vise à explorer les expériences partagées de la maladie chronique, du handicap et du traumatisme collectif à travers de multiples formes de marginalisation sociale mais aussi des formes de guérison collective et de connaissance corporelle autonomes par rapport au système de santé. L’artiste a donc, au cours de sa résidence, expérimenté différentes “mesures” ou “marqueurs” biologiques du traumatisme dans le corps, dans les cellules de la peau et les tissus musculaires comme le fascia, en utilisant l’UrsuLaB pour des explorations bricolées et spéculatives sur le corps plutôt que la recherche scientifique.

20h – Nadir
Performance
Bioxeno  – rien n’est plus queer que la nature –
par Ce Quimera + Gaia Leandra
quimerarosa.net       necrobiopsi.hotglue.me
Partant du fait d’établir un lien interspécifique avec les communautés de bactéries, en particulier les cyanobactéries du delta de l’Èbre, et en tenant en compte de nos limites humaines et du besoin de technologie pour médier les relations interspécifiques, nous nous demandons : quels formats artistiques pourraient montrer / traduire ce type de lien sans reproduire des points de vues anthropocentriques ou coloniaux ? Comment rendre compte de la biodiversité et de l’extractivisme présents dans les écosystèmes que nous habitons ? Comment pensons-nous le bio comme vie ? Comment pensons-nous nos vies ? Ou plutôt comment les vivons-nous.

Bioxeno est une performance qui rassemble des outils et des pratiques de recherche scientifique, de microscopie et de programmation sonore (sonification d’échantillons microscopiques). Une performance qui montre des récits textuels et visuels qui servent à rendre compte, d’une certaine manière, de la façon dont nous habitons cette terre blessée.

21h – Nadir
Performance
Meta Music Machines
par Oscar Martín
Meta Music Machines est un projet de recherche qui vise à développer et construire un automate numérique compositeur, une machine-sculpture qui réalise de nouvelles créations sonores en recombinant des informations extraites de musiques indexées à partir de différents fichiers sonores. La version qui sera présentée, Fluorescent Markov Beat, a un format à mi-chemin entre le concert et l’installation, développée au Musée Reina Sofia de Madrid.

Attention : cet événement peut être gênant pour les personnes photosensibles et/ou produire des symptômes d’épilepsie induits par les changements de luminosité.

22h – Nadir
XX0019 und Motto
Dance-floor techno

Ouverture du bar à partir de 18h. Restauration possible sur place.

Dimanche 17 octobre

16h à 20h – Haïdouc
Projection (2h27min avec entracte)
Symbiotic Earth
réalisé par John Feldman. 2017
Documentaire sur la vie de la biologiste de l’évolution Lynn Margulis.
Lynn Margulis est une figure éminente de la biologie moderne. Mais au début de sa carrière, son idée audacieuse, bien que paraissant aujourd’hui en quelque sorte évidente – l’évolution n’est pas un processus continu, elle se fait parfois par bonds – fut souvent ridiculisée. Les aptitudes évoluent selon chaque formes de vie indépendantes, et quelque chose de totalement nouveau et de beaucoup plus intéressant émerge lorsque deux de ces «prototypes » fusionnent. Elle appelle cela la symbiogenèse.

Présentation du film et discussion postérieure avec Ewen Chardronnet et Maya Minder
ewenchardronnet.com        mayaminder.ch

 

Tout le week-end

L’artiste aniara rodado sera à l’Antre Peaux sur toute la durée de l’inauguration de l’UrsuLaB pour travailler sur ses archives et ses différents projets d’arts et de recherche entre installation, vidéo, performance et danse. Afin d’aborder au mieux des questions sur la documentation et la communication, ce travail sera réalisé de façon collective.es. A l’issu de ce travail, un document sur cette expérience collective et transgénérationnelle sera édité afin de contribuer à « réparer » l’invisibilisation et l’auto-invisibilisation si fréquente dans le travail des personnes queers, racisées ou femmes, qui fracture nos histoires et les généalogies dans nos communautés.

Avec: Maëlle Le Hécho, Camille Olympie, Emilio Papamija, aniara rodado

Infos pratiques

Tarifs

Prix au choix : gratuit, 2€, 5€, 10€...