Du 19 Nov au 04 Déc 2022

Vernissage : 19 Nov @ 18h18

Green Open Food Evolution

Catégorie :

18 Cher

Installation de Maya Minder et Ewen Chardronnet

Organisé par :

Antre Peaux - Bourges

Adresse :

26, route de la Chapelle 18024 - Bourges

Résidence URSULAB 2022
Artiste : Maya Minder
Co-concepteur•ices de l’oeuvre : Ewen Chardronnet, Gabriel Violleau – Bientôt, architectes urbanismes, Victor Yvin & Pacôme Gérard designers artisans
Construction : Victor Yvin & Pacôme Gérard designers artisans
Activation : Ewen Chardronnet, Maya Minder, Alexia Venot

 

Les cyanobactéries, avec leur capacité à réaliser la photosynthèse et à expirer de l’oxygène dans notre atmosphère, sont à l’origine de ce que l’on appelle le grand événement d’oxygénation de la période cambrienne, qui a provoqué la première extinction de masse sur la planète Terre. Alors que nous observons l’accélération de l’extinction de l’Holocène en raison de l’activité humaine, la question se pose de savoir si et comment la vie sur la planète Terre va continuer à évoluer.

Nous, les êtres humains, avons vécu en symbiose évolutive avec nos bactéries intestinales. Nous communiquons avec notre environnement à l’aide de nos alliés non humains par le biais de la nourriture et de l’ingestion. Par exemple, au Japon, un transfert latéral de gènes s’est produit au sein du microbiome de la population, en raison de l’ancienne tradition de consommation d’algues. Que deviendrions-nous si nous ne mangions que des algues et si nous essayions de coévoluer avec ces espèces étrangères du royaume des protistes ? En gardant à l’esprit cette perspective temporelle profonde et les multitudes plus qu’humaines qu’elle peut entraîner dans une histoire spéculative qui reste à écrire, serait-il possible de devenir totalement autotrophe et de vivre comme un Homo Photosyntheticus ? Green Open Food Evolution s’engage dans ce voyage en incorporant design, performance, biohacking et cuisine dans une installation et un film qui se veulent ouverts et procéduraux.

Green Open Food Evolution, en tant que mediakitchen lab, questionne la manière dont le biohacking peut prendre en compte la biologie de l’évolution de Lynn Margulis, la transformation moléculaire par le culinaire, l’approche transdisciplinaire via les nouveaux médias, la performance et la vie même pour activer une structure architecturale. « La cuisine nous transforme donc » est le point de départ de la pratique de Maya Minder qui présente l’enchevêtrement de la nourriture et de l’acte de manger comme une approche holistique de transformation, de progression, qui peut mutuellement favoriser les soins, créer un nouveau symbolisme, une alchimie et une narration.


Produit avec le soutien de la Région Centre-Val de Loire