Du 07 Juin au 22 Juil 2013

Vernissage : 23 Juil @ 16h30

Alain Gaudebert et Nesrin During

Catégorie :

18 Cher

Adresse :

La Borne 18250 - Henrichemont

Fichiers liés :

Vernissage le samedi 8 juin de 18h30 à 21h.
Présentation de l’œuvre et de la démarche d’Alain Gaudebert par Guy Royon, auteur du livre «Alain Gaudebert, l’étreinte du feu». Virgile Loyer, cinéaste présentera une ébauche de son «film céramique».
Ouverture tous les jours de 11h à 19h.

Alain Gaudebert
Il y a plus de trente ans, poussé par le désir de créer une œuvre personnelle, Alain Gaudebert abandonne ses responsabilités industrielles pour se consacrer à la céramique. Il choisit de s’installer à Saint-Aubin (89) dans une longère traditionnelle où gisent, nombreuses encore, d’anciennes poteries poyaudines. Il y construit son four pour cuire au bois, pendant des dizaines d’heures, de la terre émaillée à 1300°.

Façonner la glaise, l’enduire de matières mystérieuses que seul le feu saura révéler, se battre avec la matière, la façonner, la rudoyer, goûter des moments de joie qui peuvent être sensuels ou mystiques, vivre aussi plus souvent encore la désespérance devant l’inachevé car le feu refuse ce jour-là de coopérer. Et toujours recommencer… pour une renaissance.

Trente ans d’efforts, une œuvre progressivement se construit, reconnue aujourd’hui, qui veut dépasser le cadre étroit où se confinent souvent les céramistes, pour y associer la peinture, la sculpture, la calligraphie.

Une œuvre dense, foisonnante, cohérente, soutenue par la recherche de formes sans cesse renouvelées, d’émaux toujours plus audacieux. L’œuvre d’un vrai créateur, peu soucieux des modes et de la publicité tapageuse, qui nous interroge car « la découverte du créateur implique souvent une surprise du spectateur ; elle est tôt ou tard convaincante – parfois très tard – mais le spectateur rebelle ou comblé l’accueille comme une vérité soudain dévoilée…»
André Malraux

Carte blanche : Nesrin During
Nesrin During vit et travaille aux Pays-Bas. Elle connait bien la Borne pour y avoir fait de nombreux séjours.

Elle nous parle de son travail en ces termes : « Dans mon travail je cherche en même temps le mouvement et l’immobilité. Mes créations sont inconscientes et construites sur mes inspirations. Les formes que je créée actuellement sont inconnues, pas reconnaissables mais vaguement familières. Au début ces formes étaient organiques mais elles sont devenues abstraites. Elles ont des contours fixes et flous, qui se réunissent pour attirer l’oeil; elle peuvent être positionnées différemment, debout ou couchées; elles sont à la fois minimalistes et monumentales. »

Vernissage le samedi 23 juillet de 18h30 à 21h.
Le vernissage de l’exposition Camille Virot sera précédé d’une conférence. À cette occasion, Guy Royon, auteur du livre « Alain Gaudebert, l’étreinte du feu», présentera l’œuvre et de la démarche d’Alain Gaudebert.
Virgile Loyer, cinéaste présentera une ébauche de son « film céramique ».

Entrée gratuite.

Ouvert tous les jours de 11h à 19h.