Du 14 Mar au 16 Juin 2020

Attiser le feu pour qu’il reprenne, Tiphaine Calmettes et Êtres Bêtes, Capri

Catégorie :

18 Cher

Adresse :

La Borne 18250 - Henrichemont

Fichiers liés :

Attiser le feu pour qu’il reprenne

Tiphaine Calmettes

Tiphaine Calmettes (Ivry-sur-Seine, 1988) vit et travaille à Paris. Évolutives, ses sculptures et ses installations créent de nouveaux modes de coexistence entre des éléments a priori distincts.
Incluant du béton, de la terre, de la mousse et du lichen, mais aussi des empreintes de plantes, d’animaux et de parties de corps, ses œuvres activent les récits qui informent notre rapport au monde.
Le processus de création est un objet de conversation avec l’histoire des savoir-faire et de leur réactivation dans le contexte présent.

Les techniques non formelles, réversibles, éphémères installent l’animation de formes de vie à travers des actions performatives.
L’artiste explore et (ré)invente de nouveaux formats en recourant à des procédés anciens, à des récits déjà oubliés.

En revisitant la manière de faire, elle s’inscrit dans de nouvelles fictions.

Êtres Bêtes

Capri

Née à Paris, diplômée des arts appliqués Olivier de Serre en création textile, Capri devient graphiste spécialisée dans la mode.
Lors d’une nécessaire reconversion professionnelle, Capri s’oriente sans hésitation vers la céramique animalière qui correspond à ses envies et centres d’intérêt inassouvis.

« Je travaille la terre depuis plus de vingt ans mais au fond de moi, je suis
sculpteur animalier depuis toujours ».
Elle a exposé dans de nombreux salons et galeries en Europe, ses animaux ont trouvé place dans les collections particulières et dans les musées, notamment d’Histoires naturelles.
Infatigable visiteuse de zoos au cours de ses voyages de par le monde, Capri n’hésite pas à rejoindre les soigneurs d’un parc animalier afin de découvrir, derrière les grilles, la vie des animaux en captivité.
Collectionneuse d’images, d’œuvres, de livres et de films animaliers, mais aussi de quelques animaux morts, elle a acquis une connaissance approfondie de la vie des espèces qu’elle représente.
Elle choisit une expression, un mouvement, et développe un thème en une série de sculptures.

« Curieuse, j’explore la faune puis je décrypte et je transcris dans une traduction toute personnelle, sans oublier une touche d’humour et de dérision ».
Capri réalise dans son modelage une synthèse de toutes les images vues afin de donner à son animal une posture et une expression qui, tout à la fois, le caractérise et l’humanise.
Elle rêve et s’amuse en privilégiant les représentations heureuses, la bonne humeur, la joie, le jeu, la moquerie, l’étonnement, la surprise…
Les couleurs mates projetées, parfois vives et singulières, contribuent à l’originalité de ses œuvres, résultat d’une adaptation réussie aux conditions de la vie parisienne et aux contraintes des petits espaces d’ateliers.

Nicole Crestou

Permanence artistique

Association Céramique La Borne

Cette expositions est conçue par les membres de l’Association Céramique La Borne (ACLB) en écho au programme d’expositions temporaires.
Tout au long de l’année, découvrez la diversité des pratiques artistiques traditionnelles ou contemporaines, sculpturales ou utilitaires des membres de l’ACLB.
Depuis 1971, la vitalité associative se manifeste par l’organisation d’évènements réguliers, rencontres internationales et expositions, dans l’ancienne école des filles et en 2010 dans le Centre céramique contemporaine La Borne.
Aujourd’hui l’Association Céramique La Borne compte plus de 70 membres, de treize nationalités différentes, installés dans un rayon de 35 km.
Tous créent des pièces uniques, poteries utilitaires et sculptures.
Les techniques et les cuissons se sont diversifiées, le bois gardant toutefois une place privilégiée avec une trentaine de fours en activité.

L’Association Céramique la Borne est fédérée au Collectif National des céramistes.
Elle est membre d’Ateliers d’Art de France et membre de « devenir.art », association des acteurs culturels des arts visuels en Région Centre-Val de Loire.
Elle travaille en collaboration avec la Communauté de Communes Terres du Haut Berry gestionnaire du Centre céramique contemporaine La Borne.

Les membres de l’ACLB

Céline Alfroid-Nicolas, Eric Astoul, Jean-Luc Belleville,
Françoise Blain, Laurence Blasco-Mauriaucourt,
Jeltje Borneman, Emmanuel Buchet, Patricia Calas-Dufour,
Fabienne Claesen, Dominique Coenen, Isabelle Coeur,
Nicole Crestou, Suzanne Daigeler, Dalloun,
Stéphane Dampierre, Bernard David, Corinne Decoux,
Ophelia Derely, Rachid Djabela, Claude Gaget,
Agnès Galvao, Dominique Garet, Geneviève Gay,
Pep Gomez, Frans Gregoor, Catherine Griffaton,
Claudie Guillaume-Charnaux, Laurent Gautier,
Jean Guillaume, Machiko Hagiwara, Viola Hering,
Roz Herrin, Svein Hjorth-Jensen, Jean Jacquinot,
Pierre Jaggi, Anne-Marie Kelecom, Labbrigitte,
Daniel Lacroix, Jacques Laroussinie, Dominique Legros,
Christine Limosino-Favretto, Claire Linard,
François Maréchal, Joël Marot, Elisabeth Meunier,
Maya Micenmacher-Rousseau, Francine Michel,
Marylène Millerioux, Guillaume Moreau,
Isabelle Pammachius, Nadia Pasquer, Christine Pedley,
Lucien Petit, Jean-luc Pinçon, Charlotte Poulsen,
Françoise Quiney, Michèle Raymond, Anne Reverdy,
Sylvie Rigal, Alicia Rochina, Hervé Rousseau,
Nicolas Rousseau, Lulu Rozay, Karina Schneiders,
Georges Sybesma, Diane Truti, Jean-Pol Urbain,
Nirdosh Petra van Heesbeen, Claude Voisin,
David Whitehead, Seungho Yang.

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

Tous les jours :
de 11h à 18h pendant la période de
déconfinement