Accueil

Art and love are the same thing :
It’s the process of seeing yourself in things that are not you.

Chuck Klosterman

À la recherche d’une citation, en langue anglaise, association les mots amour et art, je trouve enfin celle à même de chapeauter les chantiers et événements que je souhaite partager avec vous. Elle provient d’un livre d’un critique rock et écrivain américain (en français : « Je, la mort et le rock’n’roll, Une histoire vraie à 85 % », que je n’ai pas lu d’ailleurs) et introduit selon moi assez bien l’idée d’étrangeté et de transmission.

En l’occurence, j’attire tout d’abord votre attention sur l’actualité des écoles d’art en région Centre. À Tours, les journées portes ouvertes des 5 et 6 février correspondent à l’exposition des diplômé(e)s 2015. À Orléans, aux mêmes dates, les portes ouvertes de l’esad sont l’occasion d’assister à des conférences et rencontres avec de jeunes professionnels. Enfin, à Bourges, des conférences permettront la semaine prochaine de se plonger dans le travail d’un artiste sonore : Yann Legay, et d’un artiste actuellement en résidence : Samir Ramdani.

J’ai également le plaisir de vous annoncer le lancement d’un chantier assez vaste, initié par l’AAARevue l’année dernière. En effet, dans notre souhait de collaborer avec l’enseignement agricole pour fêter leurs dix ans d’organisation de résidences d’artiste, nous nous sommes lancés dans une aventure pédagogique, culturelle et artistique pour réaliser avec des élèves de 1ère du lycée agricole de Fondettes un dossier inédit pour l’AAARevue, à la fois rétrospectif et prospectif. En compagnie de l’enseignante Marie-Laure Bouttier, professeure d’ESC (Enseignement Socio-Culturel) et grâce à l’invitation de l’artiste Maud Vareillaud-Bouzzine à accompagner, et bousculer, les élèves, les conditions d’un journalisme inédit voient le jour. L’idée maîtresse est de mettre les élèves en situation de transmetteurs-récepteurs d’archives et d’expériences, à destination de nos lecteurs mais aussi de leurs pairs.

Enfin, nous planchons toujours avec mon cher collègue Philippe sur un dossier « genre et technologies« . Par genre, nous entendons l’existence pleine et entière de tous les genres, et non la définition de l’un par sa comparaison à l’autre. Il s’agit donc de tenter d’énoncer, entre autres, le rapport des êtres masculins aux technologies et à la culture numérique en cessant d’utiliser la prétendue neutralité du masculin comme étalon symbolique. L’exercice délicat est de se débarrasser de certains postulat et de rendre enfin audibles les femmes et visibles les hommes.

Let’s continue…

À bientôt, à vous voir, vous lire ou vous entendre
l’équipe d’AAAR


Prochaine newsletter :
  • NEWSLETTER # 014 _ AAARV2 : DU 9 AU 23 FÉVRIER 2016.