9 janvier 2018

Tout savoir sur AAAR.fr

AAAR c’est quoi exactement ?

Nous profitons de cette nouvelle année 2018 pour regarder dans le rétroviseur, en faisant un point sur nos 6 ans d’existence, avec la volonté d’ouvrir la route devant nous.

La petite histoire d’AAAR

Tout d’abord, pour la petite histoire, le portail AAAR s’est construit au cours de l’année 2011 et s’est ouvert au public le 31 janvier 2012.

AAAR a été pensé à la fois comme un outil d’informations spécialisées et une solution pratique pour identifier de manière active la réalité des arts visuels en région Centre, malgré l’absence d’un réseau régional d’art contemporain, comme il en existe actuellement dans toutes les régions de France.

En effet, AAAR a été proposé comme une solution à l’échec de la création d’un réseau régional d’art contemporain. Sans désir des parties prenantes, créer un réseau est impossible. Quelques raisons peuvent être avancées pour expliquer cette forme d’indifférence des structures entre elles et ce désintéressement pour des projets collaboratifs : l’éparpillement géographique et la diversité des inscriptions territoriales, les contrastes saisissant entre les tailles de structures, leurs modèles économiques et les soutiens très hétérogènes qui leur sont apportés aux niveaux politiques.

Cependant, des besoins d’outils ont été identifiés. Depuis sa création, AAAR répond à ces besoins. Il n’existe pas d’équivalent régional dans d’autres disciplines artistiques, si ce n’est le site de la fraca-ma, émanation d’une fédération de 39 associations adhérentes.

Quel positionnement ?

La ligne éditoriale d’AAAR a progressivement construit un espace numérique où les programmations se côtoient, ou la diversité est valorisée sans pour autant nuire à l’identification de chaque lieu et de chaque positionnement artistique.

Nous avons établi une charte d’inscription dans notre annuaire, qui comporte 5 points :

  1. Être engagé·e dans la création contemporaine en arts visuels
  2. Soutenir les artistes, les respecter et les considérer de manière professionnelle
  3. Prendre en compte les publics, en les accueillant et en menant si possible des actions de médiation
  4. Exister depuis au moins 1 an (afin que la programmation et l’état d’esprit soient identifiables)
  5. Être établi·e et agir en région Centre-Val de Loire

Depuis notre création, nous mettons ainsi régulièrement à jour notre annuaire des structures actives pour l’art contemporain, composé actuellement de 120 établissements (galeries, collectifs d’artistes, lieux de formation, centres d’art, résidences d’artistes, musées, interlocuteurs institutionnels…).

En effet, les structures réellement actives pour l’art contemporain dans notre région partagent plus d’un axe esthétique, critique et opérationnel dans le soutien apporté aux artistes de notre temps. Pourtant elles sont placées, quelques fois malgré elles, dans des situations de concurrence et de rivalité. Dans ce climat, il nous semble absolument vital d’encourager et de soutenir les énergies libres et créatrices, les artistes qui résident ou séjournent dans notre territoire, les critiques, les recherches, les propositions et les expérimentations artistiques de toute nature qui se trouvent fondées sur un même principe d’exigence.

À l’heure de la « créativité numérique » où se met en place une quasi assimilation des start-up à des agences de création artistique, il nous semble urgent de partager, dans un centre de ressources numériques en ligne et ouvert à tou.te.s, la vitalité ET la diversité de notre scène artistique régionale.

Cependant, un réseau n’est pas un outil mais un ensemble de personnes impliquées par des échanges et des mouvements entre ses membres. Un de nos souhaits le plus cher, grâce aux soutiens adéquats, est d’impulser de manière opérationnelle et concrète un réseau d’acteurs de l’art contemporain en région Centre, pouvant envisager des actions d’envergure concernant la diffusion, la réception, la médiation, la production et la recherche au sein de notre territoire, dans une optique internationale.

AAAR c’est qui ?

Le projet AAAR est hébergé au sein de l’association Labomedia, qui mobilise ses ressources matérielles et humaines (implication du directeur, du webmaster et de l’administratrice) pour soutenir ce projet. Un équivalent temps plein (2 personnes à mi-temps) est consacré exclusivement à AAAR depuis 2013.

Nos soutiens financiers sont limités actuellement à deux partenaires institutionnels : l’état et la région. Pour diversifier et amplifier nos actions et leurs périmètres, nous sommes amenés à envisager un modèle économique plus viable, car notre engagement prend trop souvent  le chemin du bénévolat. De manière transitoire, dans l’attente d’une évolution imminente des missions, et partant des moyens, d’AAAR, Labomedia finance actuellement sur ses moyens propres un mi-temps supplémentaire (jusqu’à fin janvier). Nous précisons que nos salaires ne peuvent pas être alignés sur les grilles salariales en vigueur.

Que faisons nous ?

Quitte à partager notre quotidien, voici la liste de nos missions, en espérant qu’elle ne soit pas trop rébarbative :

  • Coordination
    • Bilans d’étapes et d’exercice pour déterminer des perspectives opérationnelles et générales.
    • Prises de rendez-vous avec des act/eurs-rices culturel·les, visites d’expositions et de structures.
    • Suivi de la publication des articles avec les auteu/rs-rices (repérages d’événements artistiques) et validations.
    • Organisation de la veille.
  • Veille
    • Veille régionale sur l’actualité de l’art contemporain
      • Événements publics (expositions, conférences, performances, projections…)
      • Actualités professionnelles (offres d’emploi, colloques, résidences, appels à projets…)
      • Acteurs et actrices (artistes en résidence, aut/eurs-rices, étudiant·es, chercheu/rs-ses…)
      • Structures (créations, développements, composition, arrêt…)
    • Veille internationale, nationale, régionale et locale
      • Actualités professionnelles (offres d’emploi, colloques, résidences, appels à projets…)
      • Politiques culturelles et initiatives privées ou publiques en faveur des arts plastiques
  • Échanges / Repérages / Déplacements
    • Relations suivies avec les membres de l’annuaire : modification des informations en temps réel.
    • Étude de la presse généraliste et spécialisée (tous supports), incluant les sites d’information locale.
    • Visites d’expositions, d’ateliers d’artistes, de lieux de résidences… et entretiens avec leurs responsables.
  • Éditorialisation
    • Saisies, relectures et mises à jour en continu de l’ensemble des informations publiées dans nos rubriques ou au sein de l’annuaire
    • Mise à jour de la page d’accueil du site et de l’AAARevue
    • Actualisation des profils des réseaux sociaux
    • Diffusion / envoi de la newsletter à nos 1.540 abonné·es (pour information, la newsletter bi-mensuelle comporte : une citation et un édito (avec des liens utiles et la date de notre prochaine newsletter), un ou plusieurs articles récents de l’AAARevue, une sélection régionale valorisant un événement par département, les actualités professionnelles régionales en cours)
  • Animation / Secrétariat
    • Réponses aux sollicitations (informations aux artistes, demandes de partenariats…) par mail ou téléphone
    • Publications sur facebook et sur twitter des annonces publiées, échanges par messenger
    • Référencements : veille nationale des portails nationaux consacrés à l‘art contemporain

AAAR c’est quoi ? en quelques chiffres

Pour avoir une

  • 2619 événements publiés / dont 667 en 2017 et 410 en 2016
  • 1088 actualités professionnelles en ligne / dont 348 en 2017 et 160 en 2016
  • 289 articles ressources disponibles / dont 132 en 2017 et 40 en 2016
  • 100.000 visites estimées par an (les statistiques fournies par nos outils d’analyse indiquent 50.000, mais elles excluent les visites effectuées depuis un navigateur qui bloque les publicités, comme celui que nous utilisons ;-)
  • 1.582 abonné·es à notre newsletter
  • 1.068 abonné·es à notre page facebook
  • 177 lecteurs et lectrices de nos 1.292 tweets

Quels objectifs ?

La finalité d’AAAR.fr est de favoriser la fréquentation de l’art contemporain en région Centre.
Il s’agit tout autant de susciter un nombre croissant de public que d’encourager une relation de qualité avec l’art de notre temps en favorisant rencontres et explorations diverses…

Pour atteindre cette finalité, nous visons quatre objectifs opérationnels :
1. Informer de façon pertinente les publics : nous sélectionnons avec soin les événements et annonces que nous relayons, de façon à les présenter de la façon la plus complète et la plus objective possible.
2. Être un outil complet au service des professionnel·les et futur·es professionnel·les : par la navigation entre les différents onglets du site, nous présentons des compléments d’informations sur les structures, leurs événements et le cadre dans lequel s’inscrivent leurs activités…
3. Identifier finement les structures et acteurs de l’art contemporain en région Centre : nous restons en contact constant avec les structures inscrites dans l’annuaire et nous étudions de la façon la plus complète possible chaque candidature spontanée ou recommandée par un tiers.
4. Favoriser les collaborations et partenariats : nos informations à la fois complètes et centralisées dans un seul espace numérique, permettent d’offrir un panorama constamment actualisé des acteurs et des événements pour des contacts directs.

Année 2018 / nos désirs dans et hors du site Internet

Nous voudrions proposer des évolutions possibles du projet AAAR a discuter avec nos partenaires institutionnels, les membres de l’annuaire d’AAAR, les artistes et créat/eurs-rices en région Centre et des partenaires tels que des représentants du tourisme, les communautés éducatives, les collectivités territoriales…

À la suite des décisions stratégiques et des investissements économiques réalisés, l’équipe d’AAAR pourrait concrètement lancer :
– le développement d’un réseau d’art contemporain et l’ingénierie de productions communes
– le renforcement des relations presse et de la notoriété médiatique des actions prévues
– le développement de la visibilité numérique des structures membres et des partenaires impliqués.

Un annuaire-agenda pratique, complet, bilingue ou trilingue et beau contribuerait grandement à faire la promotion de l’art contemporain auprès de publics très diversifiés, en dehors d’Internet. Cette édition pourrait être annuelle, semestrielle ou trimestrielle. En 2014, nous avons réalisé sur le budget initial d’AAAR un guide des expositions de l’été. Nous n’avons pu reconduire cette expérience faute de moyens et de temps à y consacrer.

Nous souhaitons également lancer le chantier d’une nouvelle version du site en visant une navigation plus ergonomique et fluide, sans sacrifier à la richesse actuelle du site.

Par ailleurs, nous pensons qu’il serait pertinent de cerner avec précision les pratiques actuelles de co-productions et de mutualisations au sein de la Région Centre-Val de Loire afin d’être en mesure d’établir des préconisations à ce sujet. Quelles sont les initiatives passées, en cours et prévues ? Quels sont les points de réussite et les éléments de blocage de telles pratiques ? Comment sont-elles communiquées ?

Dans un autre registre, la constitution d’une collection numérique d’art contemporain serait un réel avantage pour la visibilité des artistes qui résident ou séjournent en région Centre pour qu’elles ou ils puissent trouver un écho national et international. Dans cette optique, des invitations pourraient être lancées auprès de critiques d’art pour rencontrer des artistes dans leur atelier afin de porter un regard sur leur travail. Ces rencontres donneraient lieu à la rédaction de textes critiques accompagnant les parcours des artistes.

Nous envisageons également la création d’un Label AAAR pour soutenir le travail des artistes, résidant ou séjournant, en région Centre. Sur le terrain, nous souhaitons proposer nos connexions et notre capacité de coordination pour contribuer à diffuser, sous forme de « moment » privilégié de découvertes, le travail de ces artistes. Cette action pourra prendre la forme de « salon d’écoute », « salon de regard », grâce à l’alliance de structures situées dans des départements différents au service de l’échange entre artistes et nouveaux publics.

Concernant l’association des structures membres de l’annuaire à un projet commun, nous pensons qu’il serait pertinent de proposer à terme une autonomie du projet AAAR pour que les structures membres y soient décisionnaires. Cette autonomie pourrait se concrétiser par la transformation du projet AAAR en association, fédération, maison d’édition ou bureau de production consacrée à l’art contemporain au niveau régional.

À vous

Voulez-vous participer au projet AAAR ?

Pour information, nous accueillons deux stagiaires à partir du mois de janvier 2018, mais il y a beaucoup de façons de s’impliquer dans notre projet

Vous pouvez devenir correspondant·e ou relais d’AAAR au sein de votre communauté, réfléchir avec nous à notre évolution, nous faire part de suggestions de chantiers, nous proposer des articles ou des sujets pour l’AAARevue…

Nous sommes à votre disposition et à votre écoute