17 juillet 2014

Résidences d’artistes à Nature Humaine (Le Blanc, 36)

« Une résidence au Blanc, dans l’Indre, au « milieu de nulle part », c’est l’opportunité qui s’est présentée à moi il y a trois ans à l’invitation de Nature Humaine. En binôme avec Gilles Pourtier, j’y ai réalisé la série Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui! qui a été exposée au Blanc, puis à Paris, Shanghai et bientôt Mexico.
Depuis ce séjour en immersion à la rencontre des adolescents vivant au Blanc, j’ai l’impression de m’être attachée à ce bout de campagne tranquille.
De Marseille, je suis régulièrement revenue au Blanc, pour y suivre les activités de l’association qui m’a soutenue à la sortie de mes études, un soutien qui se révèle essentiel aujourd’hui pour moi et pour le travail en duo que nous construisons avec Gilles Pourtier. »
Anne-Claire Broc’h, juillet 2014

img_1814

Dans cette première vidéo, les trois fondateurs de Nature Humaine expliquent les raisons qui ont motivé la création de l’association et qui guident leurs choix.

NATURE HUMAINE, LE BLANC : RÉSIDENCES POUR PHOTOGRAPHES par Anne-Claire Broc’h from AAAR on Vimeo.

Nature Humaine œuvre en Région Centre pour la promotion de la photographie contemporaine.

Basée dans la ville du Blanc, département de l’Indre, l’association a été créée en octobre 2010 pour assurer la coordination artistique des résidences pour photographes.

Ces résidences sont destinées à créer et enrichir un fond photographique orienté par la rencontre avec les habitants et permettre ainsi la constitution d’un patrimoine visuel.

img1_moulin_de_la_filature_sur_la_creuse

Le territoire du Parc naturel régional de la Brenne, de par son éloignement de l’offre culturelle urbaine, comporte un environnement humain privilégié pour concrétiser ces volontés :

  • Recevoir en résidence un photographe en lui proposant de travailler sur un projet de territoire.
  • Donner à voir la photographie contemporaine à travers les créations en résidence et une programmation d’expositions photographiques.

Notre équipe apporte à l’artiste accueilli les ressources nécessaires pour développer son œuvre et lui permettre de porter un regard singulier, en laissant le champ libre à l’interprétation et à l’expérimentation.

La résidence pour photographes Nature Humaine favorise l’éclosion d’un regard d’auteur original sur le territoire rural du Parc Naturel Régional de la Brenne et permet de construire un travail photographique en relation avec les habitants. La résidence a une durée de trois mois, de mi-septembre à mi-décembre 2014. Le projet réalisé est présenté au mois de mai suivant, dans un livre co-édité par Nature Humaine et les éditions Filigranes ainsi qu’une exposition au Moulin de la Filature. Les photographies enrichissent un fond photographique conservé à l’écomusée de la Brenne.

Après avoir reçu en résidence Sarah Ritter (2010), Gilles Pourtier et Anne-Claire Broc’h (2011), Susanna Pozzoli (2012), et Israel Ariño (2013) le jury a retenu pour la prochaine résidence la candidature de la photographe Laetitia Donval.

img3_jury2014

Dans la deuxième vidéo, le photographe Israel Ariño revient sur son expérience de la résidence à l’occasion de son exposition au Moulin de la filature, en mai 2014.

RÉSIDENCE NATURE HUMAINE 2013/14 : ISRAEL ARIÑO par Anne-Claire Broc’h from AAAR on Vimeo.

Sa série Le nom qui efface la couleur a été publié dans le cadre d’une co-édition Nature Humaine, éditions Anómalas (Barcelone) et éditions Filigranes (Paris).
http://www.edicionesanomalas.com/?product=le-nom-qui-efface-la-couleur-2

www.israelarino.com

http://www.naturehumainephoto.fr/