26 janvier 2018

Anima Motrix par la Cie Dérive, Parc départemental de Lorient (26)

Lancé en 2015 dans le parc départemental de Lorient sur initiative du département de la Drôme, Anima Motrix est un projet artistique et culturel de réaménagement du parc, ayant pour objectif d’y tester de nouveaux usages expérimentaux, artistiques et participatifs.
Le projet a été confié au Collectif Dérive, qui se compose du tourangeau James Bouquard – scénographe, de Christophe Père – paysagiste, de Pierre-Yves Péré – architecte, de Guillaume Quemper – paysagiste et de Fanny Bonnaud – marraine et chargée de la production.

Autour du Collectif Dérive nous nous retrouvons et nous associons pour mener des projets plus à la marge, qui nous permettent de mettre en œuvre nos compétences dans des contextes ayant trait à la scénographie événementielle, à l’installation plastique ou à l’élaboration de projets atypiques.

Ce qui nous motive et nous lie, c’est une aspiration commune fondée sur la place de l’individu dans la construction de son cadre de vie et l’importance de son implication dans l’espace public.

Collectif Dérive, extrait de leur site Internet

La mission, qui s’étale sur deux années, a lieu in situ et se matérialise par la création d’œuvres architecturales, réalisées en étroites collaboration avec les acteurs locaux.  
Alvéoles, image extraite du site internet du Collectif Dérive
Alvéoles, image extraite du site internet du Collectif Dérive

Le parc départemental de Lorient

Situé sur la commune de Montéléger, le parc départemental de Lorient (ENS, Espace Naturel Sensible) accueille environ 200 000 visiteurs par an sur 17 hectares aménagés en espace naturel de découverte et de détente. Forêt, pelouses, rivière, aires de pique-nique, chemins de promenade : chacun·e peut y trouver le cadre de l’activité de son choix. Tout proche de l’agglomération valentinoise, ce parc péri-urbain est particulièrement apprécié des scolaires pour l’éducation à l’environnement et la découverte de sports de plein air comme la course d’orientation.

ENS, Parc de Lorient, extrait du site internet du conseil départemental de la Drome

Un projet riche en partenariats

C’est notamment dans le cadre de l’éducation à l’environnement que chacune des œuvres s’est construite en partenariat avec de nombreux établissements scolaires, élèves et enseignants : le Lycée horticole Terre d’horizon, de Romans-sur-Isère, les élèves du collège Jean Macé (Portes-lès-Valence), l’école des Beaux Arts de Valence ou encore le Greta Viva 5, de Die. L’IME du Domaine de Lorient, à Montéléger, a lui aussi participé au projet, tout comme certain·es artistes, qui ont apporté leurs contributions, comme par exemple Juliette Six, à l’origine du graphisme du fanzine. On note également l’intervention de la Compagnie Tantôt, qui développe des projets de spectacle vivant alliant objets marionnettiques et stop motion, et qui s’est donc chargée de monter une video sur le projet.

Tous ces chantiers participatifs visent la réalisation d’objets multi-usages, dispositifs ludiques ou mobilier d’accueil, en travaillant toujours étroitement en respect avec la nature.

Le Projet de parc pour tous, extrait du site internet du conseil départemental de la Drome

Au cours des résidences, des visites de scolaires (primaires et collèges des environs) organisées par Eloïse Bloit (A et cetera) et Jeanne Aimé-Sintès, écrivaine, ont également ponctué le chantier.

Au travers d’animations publiques, d’événements inédits, de rencontres gastronomiques ou d’actions culturelles, cette démarche artistique et participative enrichit le projet en construisant un dialogue fort avec le parc et ses ressources.

Le Projet de parc pour tous, extrait du site internet du conseil départemental de la Drome

Au cours de la création de La Hutte Image extraite du site internet du Collectif Dérive
Au cours de la création de La Hutte Image extraite du site internet du Collectif Dérive
Au total, ce sont 7 résidences qui ont investit les lieux d’octobre 2015 à mai 2017, et diverses créations artistiques qui ont vu le jour au sein du parc, à travers lesquelles on peut déceler un lien fort entre l’art et la nature puisqu’elles se sont faites autour du thème choisi de l’habitat animal.

Avec AnimaMotrix, le collectif Dérive propose d’explorer le parc départemental de Lorient sous un autre regard : l’animal bâtisseur. Du ver à soie à la chrysalide, du fil à la toile d’araignée, des branchages au nid, le règne animal prend possession de l’espace.

Le Projet de parc pour tous, extrait du site internet du conseil départemental de la Drome

L'Essaim, image extraite du site internet du Collectif Dérive
L’Essaim, image extraite du site internet du Collectif Dérive
Avec la dernière pièce Le Nid, le projet Anima Motrix s’est achevé le 20 juin 2017, et il est désormais possible d’observer l’ensemble des œuvres au sein du parc départemental de Lorient, à Montéléger.