Tous les Artistes

Textes

Texte de Marc Monsallier

Les images de Massinissa Selmani révèlent l’ambiguïté des signes en poussant leur juxtaposition jusqu’à provoquer une situation absurde et bien sûr éloquente : un dessin qui présente deux scènes incompatibles qu’il faut relier en les regardant, ou encore une image dédoublée par un papier calque. Ce dédoublement vient brouiller ou corriger l’image.
La démarche de Massinissa Selmani a comme fil conducteur les multiples expérimentations qu’offre le dessin. Les sujets de ses oeuvres trouvent souvent leur origine dans les actualités politiques et sociales et les coupures de presse. Les images qu’elles contiennent, ayant subi des processus de sélection, de traitement, de cadrage et obéissant à des codes du documentaire, de l’archive et parfois de mise en scène/narration, offrent un champ d’expérimentation particulier pour l’artiste.

Marc Monsallier, Directeur de la galerie Talmart, Paris

L’espace du dessin et le temps de la réflexion, de Jérôme Diacre

Les œuvres de Massinisa Selmani se caractérisent par une extrême simplicité. Ce sont des montages d’images et de dessins ou de courtes animations dans lesquels se mêlent l’humour, l’ironie, et parfois même un sentiment de révolte. L’univers de la presse écrite, notamment les dessins et photographies, est très présent. Massinissa Selmani dessine et filme avec discrétion, sans bruit. Il se méfie de la grandiloquence de certains propos et répond à ceux-ci par des gestes mesurés et pausés. Cette économie de moyens dont il fait preuve est un choix : contre la violence médiatique, la prégnance des images, il oppose délibérément la fragilité de l’exécution et la discrétion du signe. Au volontarisme et à l’affirmation, il oppose la candeur et la sobriété. C’est une posture d’artiste que l’on croise assez rarement ; elle est une expérimentation de la pensée par la simplicité du dessin.

Jérôme Diacre