Département : Loir-et-Cher (41)

Fondation du doute

Domaine d'Activité :

Domaine Esthétique :

Statut : Collectivité

Créée en : 2012

Contact - Adresse

Stéphanie Boisgilbault 02 54 55 37 40 stephanie.boisgibault@wanadoo.fr Voir le site web

6 rue Franciade 41000 Blois

La fondation du doute est un projet porteé par l’artiste Ben.
La fondation du doute n’est ni un musée, ni un centre d’art mais un lieu original ou règne l’esprit fluxus
La Fondation du doute a plusieurs visages.

C’est, bien sûr, un lieu où sont présentées les œuvres importantes de cette période si active des années 1960-1970 : plus de 40 artistes sur deux étages, quelque 300 œuvres, documents, archives et vidéos Fluxus, mais aussi « para et post Fluxus » comme le dit Ben, issus de sa collection personnelle, de celle de Gino Di Maggio (prêt des collections pour une durée de 8 ans), de la complicité d’artistes et d’autres collectionneurs comme Catarina Gualco. C’est également un lieu vivant, un réservoir d’idées, un espace d’expression, d’interrogation sur l’art, ses limites ou ses frontières.

Conçue par Ben, la Cour du doute est l’entrée monumentale du site, c’est aussi un espace de diffusion et de programmation d’événements.

Le Fluxus est l’endroit de restauration et de convivialité de la Fondation; ouvert aux expressions artistiques les plus diverses, il permet les rencontres, les débats, assure la vie du site.

La Fondation du doute est un lieu étonnant où l’art, comme l’affirmait Robert Filliou, devrait rendre la vie plus intéressante que l’art.

« La fondation du doute » et les collections assemblées par Ben succèdent à la collection Éric Fabre et au Musée de l’Objet, présenté sur le même site.

Ce nouveau projet constitue en quelque sorte une suite à l’ensemble d’œuvres précédemment exposées. Plus de 130 œuvres d’artistes majeurs de l’art du XXème siècle, croisant les grands courants artistiques ont pu être montrées pendant plus de 15 ans : Nam June Paik, Marcel Broodthaers, Les Nouveaux Réalistes (Arman, César, Raysse…) les artistes conceptuels (Art&Language, Joseph Kosuth…), les Lettristes (Isou, Sabatier), les artistes de la nouvelle sculpture anglaise…

Aujourd’hui, « La fondation du doute » en présentant un ensemble considérable d’œuvres Fluxus devient le centre actif d’une histoire de mouvements nés dans les années 1960-70.

La commande publique « Le mur des mots », réalisé en 1995, reste l’attraction du site avec plus de 300 des tableaux-écritures de l’artiste, il sera prochainement au cœur du nouveau projet.