Département : Cher (18)

CPES-CAAP

Domaine d'Activité :

Domaine Esthétique :

Statut : Autre

Créée en : 2015

Contact - Adresse

Emmanuel Ygouf - Professeur coordinateur de la CPES-CAAP 02 48 23 11 88 ce.0180005h@ac-orleans-tours.fr Voir le site web

50 rue Stéphane Mallarmé 18028 Bourges

Fichiers liés :

La Classe préparatoire aux études supérieures – Classe d’approfondissement en arts plastiques du Lycée Alain-Fournier de Bourges est une formation en un an, organisée en deux semestres, de septembre à juin, qui accompagne les étudiants dans des choix d’orientation correspondant à leur projet professionnel et à leur niveau de compétences, les conseille dans une construction de leur démarche personnelle et de leur dossier artistique, les prépare d’une manière générale à la poursuite d’études et formations artistiques de l’enseignement supérieur.

Objectifs

Elle prépare plus particulièrement aux exigences et contraintes spécifiques des différents examens des épreuves d’entrée des écoles nationales supérieures d’art (composantes arts plastiques, arts visuels, design, scénographie, architecture), et des formations supérieures de l’image (photographie, création numérique, illustration, graphisme, animation, etc.), ainsi qu’aux cursus universitaires en Arts plastiques ou en Histoire de l’art (accès par validation de parcours).

Cette CPES-CAAP valide en effet une première année (L1) en université d’Histoire de l’art dans le cadre d’une convention établie avec l’Université François Rabelais de Tours.

Cette classe préparatoire, volontairement généraliste, se présente à la fois comme un enrichissement du cursus artistique de l’Éducation nationale et comme une structure relais (le maillon manquant entre Éducation nationale et formations supérieures d’art), année de détermination et d’approfondissement d’un parcours artistique pour les étudiants. Elle vise donc à mieux accompagner les jeunes bacheliers dans leur orientation artistique.

La CPES-CAAP rééquilibre l’équité des formations entre élèves issus de formations non artistiques : elle s’adresse en effet aussi bien aux bacheliers (ES – L – S – STD2A – STI2A – BMA bacheliers – Bac Pro) ayant suivi un enseignement artistique (Arts plastiques, Histoire des arts, Théâtre, Musique, Cinéma Audio-visuel, Danse) en spécialité ou facultatif au lycée, qu’aux élèves qui n’ont pu suivre ces enseignements, mais qui bénéficiant cependant d’une pratique personnelle régulière ainsi que d’une culture artistique construite en autonomie.

Cette diversité des publics parmi nos étudiants est une chance et fait sa richesse.

Cette classe préparatoire amène chaque étudiant à construire un langage artistique singulier et à promouvoir le développement de sa personnalité et de sa créativité. Elle accompagne les étudiants dans leur choix d’une formation appropriée à leurs aptitudes et à leur souhait professionnel, en les confrontant à la culture et à l’art, en leur permettant d’évaluer leur motivation, leur curiosité et leurs capacités, elles-mêmes en évolution.

L’inscription dans la CPES-CAAP se fait à partir d’APB (Admission post-bac) dès la fin du mois de janvier, avec l’envoi d’un dossier de productions artistiques (plastiques, audiovisuelles ou sonores) et d’une lettre de motivation avant le mois d’avril. L’épreuve d’admission, qui a lieu au mois de mai, repose sur un entretien et la présentation des premiers travaux personnels devant un jury composé d’enseignants et d’étudiants de la CPES-CAAP.

Particularités

La CPES-CAAP offre une formation à l’appui d’un contenu articulant étroitement théorie et pratique dans un constant aller- retour (pratique plastique en atelier, Histoire de l’art, Culture artistique contemporaine, Philosophie, Lettres, Anglais, Culture Mathématique, Scientifique et Technique) et des formes pédagogiques diversifiés (ateliers d’initiation, cours magistraux, accompagnement à l’orientation, conférences, workshops avec des artistes, visites d’expositions, spec tacles, séjours d’étude, etc.).

Les workshops (ateliers participatifs sous l’égide d’artistes) favorisent des moments d’intensité créative qui correspond assez bien à la réalité professionnelle des activités de création.
La convention établie entre la CPES-CAAP et l’Ensa de Bourges en fait naturellement notre partenaire privilégié dans une relation de choix, mais représente surtout pour nos étudiants, pour l’équipe pédagogique et pour notre formation une formidable opportunité, permettant d’accéder au meilleur de la création artistique contemporaine.

Cette classe préparatoire propose enfin pour les étudiants un bon culturel grâce à une exceptionnelle ouverture sur les différentes pratiques artistiques contemporaines (arts plastiques, scénographie, théâtre, architecture, cinéma, production sonore, performance, danse, etc.) et sur la manière dont elles s’inscrivent dans des domaines de la création et des métiers variés, grâce à d’étroits partenariats à l’échelle régionale.

L’effectif réduit (la jauge maximum est de 24 étudiants) permet un accompagnement adapté aux besoins et au projet de chaque étudiant par l’équipe enseignante (7 professeurs). Ces enseignants privilégient en effet une approche pédagogique individualisée, associant réflexion et expérimentation.

L’enseignement en CPES-CAAP est réparti sur deux périodes (semestres) afin de tenir compte des échéances des concours d’entrée et des consolidations techniques et culturelles nécessaires à la suite des admissions. Transition entre deux systèmes, l’organisation pédagogique est annualisée afin de correspondre à celle de l’enseignement supérieur auquel la CPES-CAAP prépare. Cette organisation vise également à donner de la souplesse à l’équipe pédagogique qui, dans les domaines artistiques et dans les enseignements généraux, intervient sur l’ensemble de l’année ou de manière plus particulière en focalisant sur certaines compétences dans des phases opportunes du cursus. Les deux périodes permettent de jouer sur la volumétrie des différents éléments du cursus et de lier la continuité des enseignements de culture générale, de culture artistique et de pratique avec les échéances des calendriers des concours.

L’emploi du temps alterne des « temps courts » autour de certaines disciplines relevant de la Culture générale, des « temps longs » qui permettent le travail en atelier et l’approfondissement des approches pratiques et théoriques, et des « temps souples » permettant de la modularité autour d’activités ponctuelles (modules annualisés : ateliers d’initiation ou d’approfondissement, workshops, interventions extérieures, rencontres avec l’œuvre d’art, etc., qu’ils soient obligatoires ou optionnels).