Du 18 Juin au 30 Déc 2016

Vernissage : 17 Juin

Zao Wou-Ki collectionneur

Catégorie :

36 Indre

Exposition de la donation de la collection de l’artiste au musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun

Adresse :

Rue de l’Hospice Saint-Roch 36100 - Issoudun

Plus d'infos

Fichiers liés :

La collection personnelle de Zao Wou-Ki (1920-2013) est dévoilée pour la première fois dans son intégralité au musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun dans le cadre d’une exposition exceptionnelle intitulée Zao Wou-Ki collectionneur,  présentée du 18 juin au 30 décembre 2016. Cet événement fait suite à la donation, par Madame Françoise Marquet-Zao à la ville d’Issoudun en octobre 2015, de la collection personnelle de son époux. Réunissant 90 œuvres de 56 artistes différents, cette exposition retracera la constitution de cette collection, les affinités du peintre, les échanges avec ses amis, et ses acquisitions.

« J’aime mes amis comme je soigne chaque matin, à l’heure du petit déjeuner, en buvant du thé, les bonsaï, orangers et orchidées de ma salle à manger. Je cultive l’amitié car j’ai besoin de cette harmonie avec le monde extérieur. Ces amis rencontrés dès 1949, dans la fidélité réciproque, m’ont aidé à m’enraciner dans ce pays, au point de ne plus penser retourner vivre en Chine ».
Zao Wou-Ki , in Autoportrait, Fayard, 1988.

L’exposition « Zao Wou-Ki collectionneur » va permettre de découvrir dans son intégralité la donation faite à l’automne 2015 au musée de l’Hospice Saint-Roch, soit 90 œuvres de 56 artistes différents. Elle sera complétée par la présentation de 30 peintures de Zao Wou-Ki de 1952 à 2008, des livres et des documents permettant de donner un nouvel éclairage à la constitution de cette collection. Il s’agit de la seconde exposition de Zao Wou-Ki au musée de l’Hospice Saint-Roch, après celle des « Encres de Chine et aquarelles – 1954-2007 » en 2008, grâce aux commissariats de Sophie Cazé et Yann Hendgen.

L’histoire d’une collection exceptionnelle :

Zao Wou-Ki a initié cette collection dès son installation à Paris en 1948. Il l’a poursuivie pendant près de 50 ans, parallèlement à son œuvre. Cette collection reflète les choix et les affinités du peintre parmi les œuvres de ses contemporains. Il ne s’agit pas simplement en effet d’une exposition sur l’Ecole de Paris autour de Zao Wou-Ki.

La collection de Zao Wou-Ki rassemble des œuvres d’artistes, amis pour la grande majorité, qui révèlent les goûts et des affinités électives restées parfois discrètes : Pierre Alechinsky, François-Marie Anthonioz, Antonin Artaud, Willy Baumeister, Pierrette Bloch, Norman Bluhm, Christine Boumeister, James Brooks, Eduardo Chillida, Jean Dubuffet, Bernard Dufour, Max Ernst, Albert Féraud, Johann Frühmann, Alberto Giacometti, Henri Goetz, Etienne Hadju, Hans Hartung, Claire Illouz, Paul Jenkins, Asger Jorn, Kim Nguyen, Paul Klee, Fay Lansner, John Levee, Alfred Manessier, Conrad Marca-Relli, André Marfaing, Georges Mathieu, Roberto Matta, Jean-Michel Meurice, Henri Michaux, Joan Mitchell, Robert Muller, Zoran Music, Pablo Picasso, Mario Prassinos, Hans Reichel, Jean-Paul Riopelle, Bernard Saby, Gérard Schneider, Gustave Singier, Pierre Soulages, Sugaï, Sam Szafran, Arpad Szenes, Pierre Tal-Coat, Walasse Ting, Mark Tobey, Bram Van Velde, M. H. Vieira Da Silva, Jean-Charles Viguié, Wols.

Proposant des rapprochements avec ses aînés comme Paul Klee et Henri Michaux, cette exposition montrera par exemple la place importante que Zao Wou-Ki a réservée à ses amis peintres américains, rencontrés dans les années 1950 comme James Brooks et Norman Bluhm ; et réunira également des artistes exigeants aussi différents que Bram van Velde et Pierre Alechinsky. Par ailleurs, l’exposition accompagnera les développements créatifs de ces artistes, qui parfois se sont fréquentés sur plusieurs décennies.

Enfin, il a paru essentiel qu’au sein de l’exposition de cette collection, un choix d’œuvres de Zao Wou-Ki soit également présenté. Cette sélection recoupe la chronologie des échanges ou acquisitions des œuvres de sa collection.

L’exposition, et l’ouvrage qui l’accompagne, s’attachent à mettre au jour les démarches intuitives, les amitiés improbables, les rencontres inattendues et les fidélités au long cours.
Plus qu’une histoire de l’art, ce sont toutes les facettes d’un artiste, créatives, amicales, spirituelles, qui sont proposées, un artiste fixé au bord de Seine, dont le rayonnement intellectuel et artistique ira bien au- delà.

Une publication de référence :

Un ouvrage sera publié en juin 2016 aux éditions Flammarion à l’occasion de l’exposition au musée de l’Hospice Saint-Roch et de celle de la donation de la collection d’art chinois du peintre, également faite par Madame Françoise Marquet-Zao au musée Cernuschi à Paris. Grâce également aux auteurs qui ont collaboré à cet ouvrage, Zao Wou-Ki nous apparaît toujours plus riche, dans ses rapports amicaux, son élégance, ses écrits et son œuvre montré, exposé, magnifié dans les plus grands musées. La richesse du catalogue reposera sur les nombreux témoignages des artistes présents dans la donation ou de leurs familles, mais aussi sur une iconographie et des recherches qui ont permis la découverte de photographies et de correspondance inédites.

Ce catalogue, par ailleurs richement illustré, rassemblera des textes de :

  • Jean-Paul Desroches – Conservateur du patrimoine
  • Gilles Chazal – Directeur honoraire du Petit Palais-Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
  • Sophie Cazé – Conservateur du patrimoine
  • Eric Lefevbre – Conservateur du patrimoine, Directeur du Musée Cernuschi, Paris
  • Françoise Marquet-Zao – Présidente de la Fondation Zao Wou-Ki
  • Yann Hendgen – Directeur artistique de la Fondation Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki – L’homme des deux rives, ouvrage collectif, relié, 296 pages, 240 x 310 mm, prix public : 49 euros, Editions Flammarion, Paris, 2016

Commissariat de l’exposition : Sophie Cazé, Conservateur du patrimoine et Yann Hendgen, Directeur artistique de la Fondation Zao Wou-Ki

Cette exposition voit le jour grâce à la générosité de Françoise Marquet-Zao, de tous les artistes et leurs familles qui ont bien voulu nous révéler leur part d’intimité, et des institutions et des collectionneurs qui ont prêté pour un long moment leurs œuvres.
Horaires de juin à septembre 2016 : ouvert tous les jours
Lundi, mardi : 14h-18h
Mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche : 10h-12h, 14h-18h

D’octobre à décembre : fermé lundi, mardi, 1er et 11 novembre, du 24 au 26 décembre.
Ouvert du mercredi au dimanche : 10h-12h, 14h-18h
Entrée gratuite.