Du 22 Oct au 10 Déc 2020

Vernissage : 22 Oct @ 17h00

Uncool mémories #2

Catégorie :

45 Loiret

une exposition de l'ecolab dans les galeries de l'ESAD et du Théatre d'Orléans

Adresse :

14, rue Dupanloup 45000 - Orléans

Fichiers liés :

Quel est le point commun entre la Loire, une expédition en minibus, une urne funéraire, des carafes, des données personnelles, des bitcoins, un coucou, une application mobile en réalité augmentée ? Vous ne le savez pas ? Nous non plus.

Bienvenue à Uncool Memories #2 ! Une exposition de l’ECOLAB.

Pendant un mois, quinze enseignants-chercheurs, 50 étudiants en art et en design du deuxième et troisième cycle ont cherché à savoir comment cohabiter avec le fleuve, comment designer le temps à l’ère du réseau Internet, comment les objets prennent forme à partir des données personnelles et comment les smartphones transforment l’édition.

Avec : Jessy Asselineau, Leslie Astier, Antoine Blouin, Olivier Bouton, Lionel Broye, Marie Compagnon, Emmanuel Cyriaque, Florent Deloison, Ludovic Duhem, Léa Fernandes, Sylvia Fredriksson, Gaël Goutard, Victor Guégan, Basile Jesset, Marie Lechner, Gunther Ludwig, Clémence Mathieu, Sophie Monville, Laurence Salmon, Morgane Stricot, Nicolas Tilly, le groupe identité visuelle et les étudiant.e.s des masters Design des Média et Design des Communs

Coordination : Catherine Bazin, Emmanuel Guez, Caroline Zahnd

Œuvres invitées : Unresolved (Ghofran Akil), Mesonic Fabric (Alisa Andrasek, a.k.a BIOTHING), SIB’s (Rodrigo Azaola) (commissariat : Aude Launay), A midwinter day’s nightmare (Carla Ferreira Barreras, François Harik et Léa Lansiau), The Reading Lantern (Vincent Belet et Tammara Leites)

Partenaires : Théâtre d’Orléans ; Scène Nationale d’Orléans ; Frac Centre ; HEAD Genève ; Mission Val de Loire ; POLAU-pôle arts & urbanisme ; le 108

Ouverture le 22 octobre 2020 de 17h à 18h à la galerie de l’ÉSAD Orléans
Allumage et ++ le même jour de 18h à 20h au Théâtre d’Orléans
(Jauge limitée)

PAD

Les Programmes de recherche en Art et en Design (PAD) constituent le cœur de la formation en deuxième et troisième cycles. Articulés au projet artistique de l’école, ils ont vocation à prendre le monde « à bras le corps ».

Ils reposent sur des équipes stables constituées non seulement d’enseignant.e.s de l’ÉSAD en design, en art, en théorie, des responsables d’atelier, mais aussi de chercheur.e.s extérieur.e.s. issu.e.s de différentes disciplines et champs scientifiques. Chaque programme peut solliciter des intervenant.e.s. L’un ou l’une d’entre eux peut être invité.e. à suivre le programme de bout en bout, comme regard extérieur. Parce qu’il est difficile de chercher en solitaire, un PAD associe à ses recherches plusieurs partenaires (universités, laboratoires, écoles d’art et de design, d’ingénieurs ou de commerce, musée, centres d’art…). Certains PAD sont subventionnés par le Ministère de la Culture.

Moment de fabrication partagée, un PAD ne distingue plus « pratique » et « théorie ». Tout est acte. Ainsi, un PAD est un temps d’apprentissage croisé de savoirs pratiques, théoriques et techniques, un temps de réflexion partagé (journée d’étude, symposium, colloque), un temps de production collaboratif ou collectif (sous la forme de sessions de travail (worksessions) ou de workshops) et un temps de monstration. Ces trois temps doivent être articulés, dans la mesure où, comme l’écrivait McLuhan, le médium est le message. Des sessions de travail peuvent avoir lieu à l’extérieur de l’ESAD Orléans, dans les quartiers et les communes de la Métropole ou ailleurs, en France à l’étranger.

Les étudiant.e.s sont directement impliqué.e.s dans la logique de création collaborative, partagée ou collective du PAD. Autrement dit, le PAD apprend à poser la question de la gouvernance interne, à se donner une place dans un projet, à partager des ressources, à surmonter le regard de l’autre, à dompter l’échec, à improviser et se contredire, enfin à savoir transformer l’essai en exposition. Il est important de souligner que les PAD ont vocation à initier les étudiant.e.s à l’activité de recherche en les associant à celle des chercheur.e.s eux-mêmes. Néanmoins, les travaux réalisés au terme des PAD sont exposés, diffusés et placés sous la responsabilité collective, et idéalement à part égale, des chercheur.e.s et des étudiant.e.s-chercheur.e.s du PAD.

Les quatre programmes de recherche en art et en design de l’ÉSAD Orléans

  • Blockchain in Média
  • Édition, média, design : Expanded publishing, quand les data deviennent formes
  • Liga – Cohabiter avec le Fleuve
  • Objets et arts de faire computationnels

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

de 11h à 19h, du lundi au vendredi (hors période de vacances scolaires) à l’ÉSAD Orléans et aux horaires d’ouverture du Théâtre d’Orléans.

Tarifs

Entrée libre et gratuite (port du masque obligatoire)