Du 01 Juil au 30 Déc 2017

Vernissage : 30 Juin @ 18h30

Tour du monde en Tondo

Catégorie :

36 Indre

Commissariat de l’exposition : Claude Lemand, galeriste et collectionneur ; Patrice Moreau, conservateur du musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun.

Adresse :

Rue de l’Hospice Saint-Roch 36100 - Issoudun

Plus d'infos

Fichiers liés :

TOUR DU MONDE EN TONDO

Le tondo désigne les oeuvres peintes sur des supports de format rond.

L’usage de la forme ronde remonte aux origines de la peinture, en Orient comme en Occident. Au-delà des spécificités techniques et symboliques et de la variété des fonctions esthétiques et sociales du tondo, toutes les tendances de la peinture moderne et contemporaine y sont représentées. A partir de 1900, de nombreux peintres ont été attirés par le tondo en tant que forme idéale et un défi formel à relever en s’adaptant à ses particularités. Certains y ont trouvé le renouveau de leur art et la forme idéale de leur expression.

L’exposition « Tour du monde en tondo » rassemble les œuvres rondes (peintures, bas-reliefs, estampes et photographies) de 50 artistes contemporains, représentatifs de divers courants artistiques du XXème siècle, dont 31 artistes  de la collection Claude et France Lemand.

D’autres prêts de collections publiques et privées sont venus enrichir l’exposition dont ceux du Fonds Régional d’Art Contemporain de Bretagne, du Centre national d’art moderne, du Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle (Paris), des Galerie Michel Giraud, Galerie UNIVER / Colette Colla, Galerie Lelia Mordoch, Galerie Laurent Strouk, Galerie RX, Paris, ainsi que les prêts des collectionneurs particuliers.

Artistes présentés

Shafic Abboud, Pat Andrea, Assadour, Dia Al-Azzawi, Dan Barichasse, Farid Belkahia, Mahjoub Ben Bella, Abdallah Benanteur, Gianni Bertini, Pierre-Marc de Biasi, Zoulikha Bouabdellah, Jorge Camacho, Daniel Chompré, Philippe Cognée, Vincent Corpet, Marinette Cueco, Dahmane, César Doméla, Fritz Glarner, Henri Goetz, Saul Kaminer, Peter Klasen, Souleymane Keita, Joël Kermarrec, Mohammad O. Khalil, Kim En Joong, Manabu Kochi, Rachid Koraichi, Jean Le Moal, Bengt Lindström, Hussein Madi, Najia Mehadji, Jean-Michel Meurice, François Morellet, Kevork Mourad, Mario Murua, Bernard Rancillac, Guy de Rougemont, Georges Rousse, Abderrazak Sahli, Jean-Marc Scanreigh, Gérard Schlosser, Antonio Segui, Awad Al-Shimi, Hervé Télémaque, Gérard Titus-Carmel, Vladimir Velickovic, Claude Viallat, Jacques Villeglé, Charles-Hossein Zenderoudi.

TONDO. Une exposition internationale.

Ces 50 artistes de l’exposition « Tour du monde en Tondo » sont originaires de 25 pays, répartis sur 4 continents : Algérie, Argentine, Belgique, Chili, Corée du Sud, Cuba, Egypte, France, Haïti, Irak, Iran, Italie, Japon, Liban, Maroc, Mexique, Pays-Bas, Sénégal, Soudan, Suède, Suisse, Syrie, Tunisie, USA, Yougoslavie.

Le catalogue publié à l’occasion de cette exposition présente un vaste panorama historique du Tondo, de l’Antiquité à nos jours, avec la sélection d’une trentaine d’œuvres, qui viendront compléter celles qui sont exposées. L’ouvrage insiste en particulier sur les périodes clés qui ont vu l’épanouissement de cette forme d’art et les artistes majeurs qui l’ont illustrée au cours des siècles.

Les objets d’art de forme ronde ont existé dans diverses régions du monde et à travers diverses périodes de l’histoire de l’humanité. Ils étaient désignés par des mots de la langue des pays et des époques concernés, ce qui est naturel. Chez les Romains, ils s’appelaient oculus (œil, ouverture ronde au centre des coupoles) et clipeus (grand bouclier rond des guerriers). Dans les manuscrits arabo-musulmans enluminés, les tondos s’appellent chamsa (soleil), probablement pour signifier que la parole de Dieu est la lumière du Monde.

L’Abbé Suger insufflera en France cette même conception solaire « Dieu est Lumière », en commandant en 1140 le premier grand vitrail de la Chrétienté ; il ne l’appellera pas soleil mais rose (par dévotion à la Vierge Marie). En Afrique, les ethnies Bobo et Luba ont des masques en tondo qu’ils appellent Masque soleil.

Le mot tondo est une abréviation de l’italien rotondo (rond). Il est apparu à Florence vers 1440, pour désigner une peinture sur bois ou un bas-relief en marbre ou en céramique, réalisés par des artistes contemporains renommés, pour répondre aux commandes de riches notables de la ville, à l’occasion d’un mariage ou de la naissance du premier enfant.

Pour les oeuvres les plus admirées, elles étaient parfois accompagnées du nom du commanditaire ou du propriétaire : Tondo Bartolini, Tondo Doni, Tondo Pitti, … Le mot tondo remplace ainsi celui de desco da parto (plateau de l’accouchée), en usage à Florence depuis le XIVème siècle. A partir de Florence, le mot tondo s’est étendu à toutes les villes de la Renaissance italienne. Les artistes francophones Riopelle et Alechinsky ont parfois remplacé le terme tondo par rond, pour se démarquer de la langue italienne, des tondos florentins et de la peinture européenne classique. Mais le mot rond n’est pas un terme technique des arts et ne peut se substituer à tondo.

Dans le cadre de cette exposition, le champ d’application du mot tondo est étendu à l’ensemble des oeuvres d’art de forme ronde, de toutes les époques, de toutes les régions du monde, sur tous matériaux et supports (bois, pierre, toile, parchemin et papier, peau et cuir, textile, os et ivoire, céramique, métal, verre, photographie, lumière, numérique, …) et toutes productions d’œuvres d’art (peintures, bas-reliefs, dessins, estampes, manuscrits, arts graphiques et publicités imprimées ou numériques, installations à l’extérieur ou à l’intérieur des bâtiments, vitraux, mosaïques, miniatures et enluminures, mappemondes et cartes célestes et terrestres, bijoux, tables, tapis et tapisseries, plafonds, boucliers, masques, boîtes, miroirs, labyrinthes, …).

Catalogue « Tour du monde en tondo »

Un catalogue est publié à l’occasion de cette exposition sous la direction de Claude Lemand.

Format 21 x 29,7 cm 120 pages

Introduction / Historique du Tondo : Textes de Claude Lemand

Notices des artistes: Claude Lemand, Patrice Moreau, Yann Hendgen

Co-édition Musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun et Claude Lemand Editeur d’Art, Paris. 2017

Présentation de l’exposition avec Claude Lemand : Samedi 1er juillet à 15h. Gratuit