Du 23 Juin au 16 Sep 2012

Peintures, cerceaux et Toros, Claude Viallat

Catégorie :

36 Indre

Adresse :

Rue de l’Hospice Saint-Roch 36100 - Issoudun

Plus d'infos

Une centaine d’oeuvres récentes de Claude Viallat, dont une quarantaine d’acryliques sur bâches, draps, parasols, toiles de tente et cerceaux peints entre 2008 et 2012.
Un ensemble de peintures tauromachiques réalisées depuis 2001 sur des couvercles de pots de peinture, ces pièces rarement montrées témoignent de sa passion gardoise.

« Après avoir enseigné à Nice, Limoges, Marseille, Claude Viallat rentre en 1979 à Nîmes où il sera un temps directeur de l’école des Beaux-arts et d’où il fera des allers-retours quand il devra assurer son enseignement à l’Ecole des Beaux-arts de Paris.

Dire qu’en 1979 « la boucle est bouclée » serait peut-être abusif mais il s’agit significativement d’un retour à son lieu de naissance, là où il vit et travaille. L’homme est attaché à sa ville. Cette ville, on s’en souviendra, fut celle des tissus imprimés (les «indiennes»), les motifs décoratifs des meubles et sols provençaux ont été source d’inspiration pour l’artiste, qui manifestera aussi son goût pour l’imagerie tauromachique, la «course» et son décorum, sa familiarité avec «le sud».
Ont été également pour lui source d’inspiration les peintures pariétales, gagnant un volume, celles des grottes préhistoriques, leurs motifs primitifs (mains positives et négatives), leur initiale liberté (répétition et chevauchement des figures).
(…) Il invente et manipule, ruse, « roule pour » l’immense corps idéal et premier de la peinture. On a quelquefois discuté son projet d’une « invasion de l’espace par la peinture ». L’ambition, pourtant, répondait, en acte, à un trait de caractère très personnel de l’artiste : son goût de la collecte, ou, mieux dit, des collections.»

Extraits du texte de Claude Minière
Catalogue Peintures, cerceaux et Toros, Éditions Tarabuste, Saint-Benoît-du-Sault, 2012