17 Mar 2016 @ 20h30

musique vraiment actuelle

Catégorie :

45 Loiret

ArtKillArt, Samon Takahashi, Nicolas Montgermont, Jean-François Blanquet + surprises

Organisé par :

La Labomedia

Adresse :

108 rue de Bourgogne 45000 - Orléans

Le jeudi 17 mars 2015, le « Mardi Du Jeudi » vous propose un concert de musique vraiment actuelle avec 4,5 performances abordant la création musicale live sous des facettes originales

En prélude à la sortie du disque DRIFT 2, La Labomedia propose une carte blanche au Label Artkillart qui pour l’occasion présente une soirée de concerts et projection sous différentes formes : attaque informatique de déni de service, exploration des paysages électromagnétiques, trafic de données et mix anti-record.

DRIFT2 est un disque radical sans aucune source sonore enregistrée, 12 sillons de silence se superposent progressivement provoquant ainsi une lecture aléatoire. Par delà le défi technique que cela représente c’est la matière même du disque qui se révèle à travers ces artefacts.

Artkillart est un label basé à Paris et à Berlin, créé en 2007. Son but est de promouvoir l’art expérimental audiovisuel et sonore. En réaction à la musique dématérialisée, les artistes de cette étiquette se recentrent sur des objets matériels. Ils sont invités à conceptualiser et à concevoir un objet qui explore la complexité et les limites des différents médias (y compris le DVD, le CD et le vinyle), envisagé comme une expérience à la fois pour l’artiste et pour l’auditoire.

logoArtKillArt

Concert le jeudi 17 mars 2015 à partir de 20h32 dans le garage du 109, au 108 rue de Bourgogne 45000 Orléans – Entrée sur participation libre mais nécessaire
Hydratation possible sur place – infos : infos@labomedia.org 0238624831

Le programme :

ARTKILLART
anti-record mix

Artkillart propose des enregistrements de supports conceptuels et vous les délivrera sous la forme d’un mix hors-normes.

http://www.artkillart.tk

Vinyl01

SAMON TAKAHASHI

(sous réserve)
Performance sonore

Samon Takahashi mixe les modalités d’interventions dans le domaine de l’art conceptuel, avec notamment la conception d’objets « pour la plupart éphémères sur la base de glissements sémantiques ».

Il multiplie le recours à des médias différents, tentant d’établir un lien entre eux : arts plastiques, architecture, sons, musique… En France, il a exposé au Palais de Tokyo, au Carré du Louvre, au Musée d’art moderne.

https://www.discogs.com/artist/320047-Samon-Takahashi

takahashi

NICOLAS MONTGERMONT
Radioscape, projection vidéo 2016

Radioscape est la transcription audiovisuelle du disque à venir sur le label Artkillart en 2016. Ce disque est l’adaptation de l’installation Radiographie, réalisée avec Cécile Beau, et dont les sources sonores ont été enregistrées au moyen d’une antenne décamétrique, conçue pour recevoir les ondes émises par différents types de sources artificielles, comme les téléphones portables, la radio FM ou les émissions des satellites, et naturelles comme les orages ou les corps célestes.

http://nimon.org/radiographie.php

À la suite d’études scientifiques et d’un passage dans la recherche en acoustique musicale, Nicolas Montgermont développe ses recherches artistiques au sein de différents collectifs. Depuis 2005, dans le duo chdh, il travaille les aspects synésthésiques de la performance audiovisuelle en créant des chorégraphies de particules abstraites. Ces travaux aboutissent à deux éditions, le dvd vivarium en 2008, et la clé usb egregore – source en 2014, toutes les deux sur le label artkillart. Entre 2007 et 2012, il travaille également dans le duo Art of Failure en explorant les capacités qu’ont les différents médiums à générer leur propre forme, comme dans la série corpus de mise en vibration de différentes architectures en Europe. Depuis 2012, il collabore avec Cécile Beau sur des installations rendant sensible les propriétés physiques de notre environnement. Ses projets sont présentés dans de nombreux centres et festivals internationaux : Club Transmediale, Elektra, MusikProtokoll, Fondation Vasarely, Nemo, Le Magasin, WRO, iMAL, PixelACHE…

http://www.nimon.org

radioscape1

JEAN-FRANÇOIS BLANQUET
Trafic de données, performance sonore

L’artiste interprète des textes écrits par plusieurs entités numériques indépendantes qui parsèment les réseaux : des algorithmes dotés d’intelligence, capables de s’auto-programmer, nourris d’un flux incessant de données issues du volontariat humain.
Des textes, dont parfois le cryptage a été difficile à décoder. Des textes qui parlent de rentrer en contact avec les humains. Des réflexions qui pourraient signifier qu’une deuxième civilisation est en train de s’installer à côté de la leur et menace leur réalité. Une civilisation nourrie de l’analyse de l’humain dont l’ardeur à connaître est exponentielle.

Jean-Francois Blanquet cherche dans l’empilement, la permutation, le débordement et le brouillage, une ré-écriture des médias, qui sont à notre disposition. Il travaille avec des objets trouvés ou de seconde main. Il fabrique, modifie et détourne des textes, des outils image et son, pour en faire des machines plus ou moins bien contrôlables. Il y a suffisamment de média en circulation pour s’y pencher et en explorer les richesses dans l’expérience du remix.

http://cromix.free.fr/
http://www.log4data.net

dispositif_LfD_01-601x451

+ SURPRISE