Du 15 Fév au 04 Mai 2014

Vernissage : 14 Fév @ 17h00

L’Atelier Pons et l’École de Paris, lithographies de 1940 à 1975

Catégorie :

36 Indre

Adresse :

Rue de l’Hospice Saint-Roch 36100 - Issoudun

Poursuivant son engagement envers les arts graphiques et imprimés, le Musée de L’Hospice Saint-Roch fait l’acquisition en 2011 d’un ensemble de presque 400 lithographies appartenant au fonds d’un des plus grands lithographes français de la deuxième moitié du XXe siècle, Jean Pons.

Réalisées par de nombreux artistes souvent reconnus comme appartenant à la «deuxième École de Paris» (Karel Appel, Olivier Debré, Hans Hartung, Charles Lapicque, Alfred Manessier, Jean Messagier, Serge Poliakoff, Pierre Soulages, Vieira da Silva…) ces lithographies témoignent de l’atmosphère artistique parisienne de l’après-guerre et de la relation particulière qui s’instaura entre ces artistes et le maître lithographe.

jean_pons_atelier_web

Cette exposition prendra pour point de départ la figure de Jean Pons et à sa suite, Elisabeth Pons, et se concentrera sur les relations du lithographe avec la création artistique de son temps, au travers des nombreux artistes lui ayant accordé leur confiance.
Elle s’attachera à rendre compte de la richesse et de la pluralité de la création artistique parisienne d’après-guerre, en présentant des artistes de générations et de nationalités différentes, sans toutefois omettre que l’Ecole de Paris n’était pas un courant stylistique spécifique mais tout au contraire, un foisonnement de pratiques hétéroclites.

Les lithographies de la collection du musée seront confrontées, et viendront dialoguer avec des oeuvres de ces mêmes artistes (peintures, sculptures, tapisserie, livres d’artiste…), prêtées par de nombreuses institutions partenaires telles que la Fondation Hartung, le Musée National d’Art Moderne, Le musée des Beaux-arts de Nantes, le musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, le musée Zadkine ou les Abattoirs de Toulouse, et ce afin de comprendre en quoi ce passage par la lithographie a pu être significatif pour eux, comment cet épisode se situait dans leur démarche, et dans quelle mesure la lithographie a pu leur être utile en tant que jeunes artistes.