Du 15 Juin au 01 Sep 2019

Vernissage : 21 Juin

La sirène d’Auderville, Sarah Moon

Catégorie :

41 Loir-et-Cher

Adresse :

Moulin de la Fontaine 41100 - Thoré-la-Rochette

« Je marche à reculons vers le futur.
C’est à dire que tout est dans le grenier de l’enfance.
Le grenier, c’est l’enfance. [..]
On avance, je dis toujours, un pied avant l’autre.
Mais probablement chaque pas est imprégné de ce qu’on a vécu, des influences.
Marcher à reculons, c’est marcher avec son poids, le poids de la vie, le poids du vécu. » *

« La sirène d’Auderville » est une adaptation libre de « La Petite Sirène » d’Andersen, racontée et filmée. Elle fait partie d’une série de 5 contes, tous créés sur le même mode, tournés en vidéo, où se mêlent photos et film, réalisés en équipe réduite, avec une économie de moyens qui finalement leur a donné un ton particulier.

Sorti du grenier de l’enfance personnelle de Sarah Moon, ce conte populaire se voit revisité dans une nouvelle interprétation narrative, subjective et contemporaine.
Conçue à travers les yeux grandis de l’artiste, elle s’adresse à l’enfant présent en chaque spectateur.

« Pour moi, La Petite Sirène est l’histoire d’un sacrifice.
Dans mon interprétation, il n’y a ni fée, ni prince, ni sorcière, mais un scaphandrier rencontré sous l’eau qu’elle veut à tout prix retrouver.
Pour cela, pour changer de vie et venir sur terre, elle échangera à des mafieux sa queue de sirène contre des jambes et donnera sa langue en gage.
Ses blessures à peine guéries, elle l’attendra tous les jours dans le port d’Auderville.
La rencontre sera silencieuse.
Très vite elle apprendra qu’il est fiancé.
Le jour du bal, elle se laissera mourir sur la plage. »

Sarah Moon

Photographe de mode depuis 1970, Sarah Moon développe un travail personnel à partir de 1985, empreint de trois thèmes : l’évanescence de la beauté, l’incertain et le passage du temps.
Ses photographies font l’objet de nombreux livres.
Elle réalise plusieurs films de différents formats portant sur la photographie et les contes de notre enfance.
En 1995, elle reçoit le Grand Prix national de la Photographie.
Institutions et festivals des 5 continents mettent régulièrement ses œuvres à l’honneur.

Merci à José Chidlovsky, Monica Santos et Mat Jacob

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

de 14h30 à 18h30
Fermé le mardi

Tarifs

Entrée libre