Du 18 Mar au 01 Juil 2021

La petite reine de Tours / Sammy Engramer

Catégorie :

37 Indre-et-Loire

Adresse :

Place Anatole-France 37000 - Tours

Plus d'infos

Faire le lien entre le Tour de France et la pratique quotidienne du vélo

Interview de Sammy Engramer par Hélène Le Cam pour Eternal Network dans le cadre d’une commande de la Ville de Tours.

Une volonté de lier l’artistique au sportif

Le 1er juillet 2021, Tours accueillera une étape du Tour de France. La Ville de Tours souhaite qu’un·e artiste marque la future ligne de départ de l’étape, à partir du 18 mars, près de la bibliothèque municipale. La volonté de la municipalité de faire appel à la création artistique marque l’intention des nouveaux élus d’ancrer l’art dans la cité, de relier la culture à tous les aspects de la vie : en l’occurrence, lier la culture au sport – que l’on a trop souvent tendance à opposer, entre une activité intellectuelle et une épreuve populaire. La nouvelle municipalité ayant fait le choix d’une politique en faveur de la circulation douce – et en particulier du vélo –, souhaite que l’œuvre participe à promouvoir le vélo comme moyen de transport du XXIe siècle. La pratique du vélo est un enjeu actuel :
- diminution de la pollution : valoriser une alternative à la voiture.
- aménagement du territoire : diminuer la circulation qui étouffe les villes.
- soin : la pratique du vélo est bonne pour la santé.
Ainsi, le vélo fait le lien entre l’épreuve sportive du Tour de France et la volonté d’une pratique quotidienne de la ville.

Un artiste qui provoque l’inattendu

L’artiste Sammy Engramer a été sélectionné pour l’impact immédiat de ses œuvres très colorées, mais qui, après un second regard, ouvrent un champ d’interprétations multiples, souvent avec des jeux de mots visuels.
L’artiste propose une peinture monumentale au sol. Il part d’une identité forte de la ville de Tours : le château et ses créneaux. Il reproduit de manière réaliste une roue de vélo, mais les aspérités de la bande de roulement en caoutchouc sont réhaussées, prenant l’aspect des créneaux. De là, tous les jeux de mots sont permis à partir du mot « tour ».
Par ailleurs, Sammy Engramer créé un décalage avec le Tour de France puisqu’il représente une roue de VTC et non de vélo de course, l’idée étant de se référer au vélo de ville, une pratique de loisir et/ou quotidienne. Si la couleur vert de sa peinture fait évidemment référence à l’écologie, il a particulièrement choisi la teinte utilisée par les services de voirie pour matérialiser la signalétique routière dédiée au vélo, créant ainsi l’ambiguïté quant à l’auteur de cette roue géante.
Enfin, Sammy Engramer a souhaité relier art et communication. La simplicité et le message direct de sa peinture créer une image logotypique que la municipalité pourrait utiliser comme image de marque d’une ville qui promeut le vélo.
L’emplacement choisi par l’artiste, à proximité de la future ligne de départ, est la partie nord- est de la place Anatole France, justement à l’entrée du pont Wilson que la nouvelle municipalité a souhaité interdire aux voitures et où elle favorise la circulation cycliste. Ce serait aussi comme l’ombre projetée de la grande roue que l’on a l’habitude de voir de l’autre côté de la place !

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

L’œuvre est en accès libre pour 3 mois