Du 14 Nov au 19 Déc 2021

Vernissage : 13 Nov @ 18h00

DRESSLESS, Gilles Teboul

Catégorie :

18 Cher

Peintures

Organisé par :

poteaux d'angle

Adresse :

8c enclos des Jacobins 18000 - Bourges

Depuis 20 ans Gilles Teboul poursuit sa mise à distance du geste du peintre.
Dans son travail il va jusqu’à abolir toute implication gestuelle de l’artiste.
Il verse une résine colorée directement sur les tableaux posés à plat en équilibre sur des cales, sans intervenir dans son étalement.
La gravité et l’état liquide effectuent progressivement leur œuvre tandis que l’artiste, comme dans la pratique photographique, attend patiemment l’instant T, quand le liant acrylique opaque est définitivement fixé, celui de la révélation.
L’œuvre est dès lors presque donnée tout entière dans l’instant même de sa conception.

L’artiste est en effet dépossédé de ses actions et mis à distance de ses réalisations. Autrement dit, l’acte physique de la peinture cède la place à un procédé où la couleur dans la plus pure tradition acheiropoïète se couche d’elle-même sur la toile.
Ce terme grec, qui veut dire non fait de main d’homme, miraculeusement.

Monochromes ? En apparence seulement, car l’œil, captivé, découvre toute la richesse des tonalités qui vibrent sous ces surfaces.
Translucides, les toiles fonctionnent comme des miroirs aquatiques dans lesquels le spectateur voit émerger son double.

Dans cette exposition Gilles Teboul présente DRESSLESS, une nouvelle série expérimentale de monochromes. Et justement, l’adjectif « nouveau » ne doit pas agir que comme un circonstanciel de temps.

Il s’agit toujours de verser la résine colorée ; mais, cette fois-ci, en séchant, voici qu’elle devient elle-même tableau. Il n’y a plus de support ancillaire, inféodant, empêchant la peinture d’exister indépendamment.
C’est un geste novateur, mais qui, par rebond borgésien, nous renvoie à la fameuse définition, opérée naguère par Alberti, du tableau comme fenêtre.

La peinture, vrai et authentique sujet du tableau, devient enfin elle-même, elle se montre nue, à l’état pur, sans autre support qu’elle-même.
Elle tient toute seule, physiquement et esthétiquement, et, de par son nouvel état —un nouvel état de la matière du peint —, elle peut jouer de sa nature albertienne rêvée et se superposer à elle-même, possibilité assez extraordinaire, écho du peint dans le peint, et, toujours sans autre support que le sien.

Gilles Teboul est né en 1961.
Il vit et travaille à Paris.
Il a récemment présenté son travail à l’Art dans les chapelles – Pontivy, au 5UN7 – Bordeaux et au Centre d’Art Contemporain Chanot – Clamart. Il a participé à de nombreuses foires internationales, notamment Volta 13 Basel – Suisse (solo show), LA Art Show – Los Angeles (solo show), Context New York, Kiaf Art Seoul, Aqua Art Fair – Miami, Tokyo Art Fair.
Gilles Teboul est représenté par la Galerie Nancy Toomey à San Francisco et la Galerie Univer à Paris.

 


Les expositions à suivre en 2022 : Wan Ting Fu (mars-avril), Sandra Richard (avril-mai), Hiroshi Naruse (été 6), Anaïs Dunn (septembre-octobre), Stanca Soare (novembre-décembre) et de nombreux évènements impromptus…

Prochainement ouverture d’un atelier de recherche et de création dans l’enclos de Jacobins, le lieu parallèle

Infos pratiques

Horaires d'ouverture

Les samedis de 16h à 19h ou sur rdv au 06 74 40 88 92

Tarifs

Entrée libre