Du 22 Juin au 14 Juil 2013

Vernissage : 22 Juin @ 16h00

Claude Lanfant et Claude Alard

Catégorie :

18 Cher

Peintures et sculptures

Adresse :

Abbaye de Massay 18120 - Massay

L’association Images et Culture du Coeur de France organise des expositions tout au long de l’été à la Salle Capitulaire et à la Chapelle Saint Loup,
dans le périmètre de l’Abbaye de Massay (site clunisien).

Ces expositions, à entrée libre, sont ouvertes les samedis et dimanches de 15h à 19 h.

alardlanfant

Images et culture rend hommage au peintre Claude Lanfant, décédé en 1998, par le biais d’une exposition de quelques toiles à l’abbaye. Claude Alard présente quant à lui ses sculptures de métal. Connus et reconnus mondialement, les deux artistes livrent à travers leurs ‘uvres toute leur sensibilité.

Claude Alard aurait voulu être pilote. À défaut de laisser son empreinte dans le bleu du ciel, il s’en rapproche en sculptant des langues d’acier. Élancées et harmonieuses, ses ‘uvres témoignent à la fois de son talent et de sa créativité.

Un sculpteur
de méta
et un peintre

Une enfance douloureuse, un mal-être qu’il traîne jusqu’à vingt ans et puis c’est le déclic. En poussant la porte d’une forge, Claude Alard y entraperçoit sa voie. « Le forgeron battait le soc d’une charrue. Pour moi, la ferraille, c’était du rebut, c’était rien, un peu comme moi. J’y ai vu le soleil qui sortait du feu. »

Partir de rien et se lancer, s’élancer. Plus haut, plus grand, viser le ciel, toujours, et témoigner. Car les sculptures de Claude Alard sont des témoignages délivrés avec pudeur et poésie, avec douleur parfois quand resurgissent les souvenirs d’enfance.

« Il y a une histoire dans chaque sculpture. Je cherche à donner à ce matériau rébarbatif de la beauté et de l’élégance. » Claude Alard y excelle, mettant toute son énergie et sa dévorante passion jusqu’à ne plus faire qu’un avec la matière. Dans une dualité maîtrisée, il oppose agressivité et douceur, équilibre et mouvement, fragilité et force. Un contrepoids nécessaire pour cet artiste qui exprime à travers ses sculptures toute sa sensibilité. Pour le visiteur comme des doubles chargés d’émotions. Pour lui, ses « enfants » auxquels il tient « comme à la prunelle de [ses] yeux. »

Claude Lanfant est né à Dinard (Ille-et-Vilaine). Attiré très jeune par la luminosité et les couleurs du monde marin qui l’entoure, il apprend auprès de son père les premières bases du travail des couleurs. Autodidacte, Claude Lanfant est créatif, sensible et passionné. Refusant de s’enfermer dans un style déterminé, il s’essaie à toutes les techniques : couteaux, sablage, aquarelle, huile et encre.

Il doit à son épouse sa première exposition en 1959 dans une galerie d’art de Dinard. Le début d’une carrière de peintre reconnu. Exposé régulièrement dans les galeries d’art, il vend aussi à l’étranger, en Grande-Bretagne et au Japon notamment. À la chapelle, les peintures exposées donnent un large aperçu de l’éclectisme et du talent de l’artiste à la fois peintre et poète.

Un amour de l’art que Claude Lanfant avait tenu à partager en tant que membre de l’association À propos et cofondateur de Cesson art et poésie.