Deadline : 16 Oct 2020

Usine Utopik, résidences pour collectif d’artistes, Tessy Bocage, Normandie

Catégorie :

Résidences arts plastiques 2021 pour COLLECTIF D’ARTISTES (entre 3 et 5 artistes) Résidences de 54 jours – août/octobre 2021
Dossier de candidature à envoyer avant le 16.10.2020
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L’association ADN – Usine Utopik est un Centre de Création Contemporaine implanté en milieu rural, dans les anciennes serres horticoles de Tessy Bocage (en région Normandie).

Situées dans une commune de 1500 habitants, les résidences à l’Usine Utopik offrent un cadre privilégié aux artistes pour concevoir un projet donnant lieu à une exposition.
Le centre contribue à soutenir les artistes dans toutes les phases du travail de la recherche à la diffusion.

L’Usine Utopik se veut un espace d’expérimentation et de recherche pour accompagner et promouvoir les projets artistiques, favoriser la rencontre avec les publics via des temps d’échanges, de découvertes et de pratiques.
L’Usine Utopik accueille également des auteurs en résidence et présente un programme culturel diversifié (expositions, artothèque, lectures publiques, politique éditoriale, etc.) voué à rapprocher les publics des différentes expressions artistiques.

L’appel à résidence s’adresse à tous les artistes diplômés, regroupé en un collectif, ayant une pratique professionnelle dans la création contemporaine (peinture, sculpture, installation, photo, dessin, céramique, performance, etc.) sans limite d’âge et de nationalité.

A raison de six résidences par an jusqu’à présent, l’Usine Utopik souhaite cette année accueillir un collectif d’artistes en résidence (collectif de 4 artistes maximum).

DÉROULEMENT

Au cours de la résidence, les artistes sont amenés à questionner leur travail au regard du territoire, de son histoire et de sa géographie.
Le collectif doit tenir compte des spécificités du bâtiment dans son processus de création et dans sa présentation.

La serre de l’Usine Utopik est un très vaste espace de 1500 m2 comprenant des ateliers et un lieu d’exposition de 400m2 (20 m de largeur et longueur et 4 à 6 m de hauteur).
Cet espace offre une très grande luminosité, limitant certains projets (diffusion d’images depuis vidéoprojecteurs, écrans tv, etc.) Le bâtiment comporte des écarts thermiques liés à « l’effet de serre ».
Cette contrainte doit être prise en compte pour les projets utilisant des matériaux fragiles et également pour la photographie. Tous ces paramètres doivent être étudiés pour les projets présentant des vidéos, photos, dessins, installations fragiles, etc.

Une visite des lieux avant la résidence peut être conseillée afin d’évaluer la faisabilité du projet.
Les artistes accueillis se situent dans une démarche d’ouverture aux publics : qu’il s’agisse de montrer une étape de travail, d’une rencontre avec le public, d’un atelier de pratique artistique.

La résidence se déroule sur une période 54 jours.
La présence du collectif est requise pendant la durée de la résidence soit 45 jours de présence obligatoire.
Pendant la résidence, si les artistes doivent s’absenter pour d’éventuelles sollicitations, dont participation à des événements extérieurs, ils devront respecter les jours d’absence autorisés soit 3 jours consécutifs (sur un total de 9 jours) à condition que cela soit compatible avec le planning de résidence (accueil des publics).
Le non respect de cette convention inclura une pénalité journalière de 50 euros (par jour d’absence).
Des projets avec une dimension numérique peuvent être envisagés via le dispositif de caméra haute définition. Il s’agit ici d’encourager les projets novateurs incluant les nouvelles technologies.

Ce matériel mis à disposition des artistes peut servir de support artistique ou d’outils d’échange via le dispositif de visio-conférence utilisé en réseau avec les collèges et lycées du département.

MODALITES FINANCIERES

Une aide financière d’un montant global de 11 250 euros est allouée pour la résidence du collectif comprenant une bourse de création de 6 750 euros (versement forfaitaire) et une aide financière pour les frais de production associés à la résidence, à hauteur maximum de 4 500 euros sur présentation de justificatifs.

En raison des modifications du traitement des cotisations sociales 2019, aucun précompte ne sera réalisé par l’Usine Utopik si le collectif déclare ses revenus en BNC (une copie d’attestation de dispense de précompte ou un avis de situation au répertoire SIRENE sera demandé).

Dorénavant le précompte concernera uniquement les artistes-auteurs qui ont un statut fiscal en France et qui déclarent leurs revenus artistiques en « Traitement et salaire ».

L’Usine Utopik reversa à l’URSSAF 1,1 % du montant brut de la bourse versée pour la contribution de diffuseur.
Une convention sera signée entre les membres du collectif et l’association.

MODALITÉS PRATIQUES D’ACCUEIL

Le logement est pris en charge par l’Usine Utopik.
L’appartement dispose de 3 chambres et d’espaces communs à partager ; la salle à manger, cuisine, salle de bain et toilettes. (Possibilité d’agencer un 4ème couchage dans le salon).
Deux ateliers de 70m2 sont mis à disposition du collectif dans le centre.
Une aide technique peut être envisagée dans la limite des moyens de la structure.
L’Usine Utopik met à disposition un outillage électro-portatif (pour plus de précision sur le matériel, nous consulter)
Les charges d’eau et d’électricité sont assumées par l’Usine Utopik.
L’accès à la wifi est fourni dans chaque atelier.
L’Usine Utopik prend en charge tous les frais liés à l’inauguration de l’exposition (communication, vernissage…).
Les communications téléphoniques, les déplacements A/R et les frais alimentaires sont des frais restant à la charge de chaque artiste.
Pour la résidence, il est fortement conseillé d’être véhiculé car la commune de Tessy ne bénéficie pas de transports en commun (bus et train). La ville la plus proche, Saint-Lô se situe à 18 km.

CONTREPARTIES

Les artistes doivent être présent les jours d’ouverture du centre.
Au cours de la résidence, ils sont amenés à présenter leur travail, à mener des rencontres et des ateliers – co-organisés avec la personne en charge de la médiation – pour différents publics (scolaires, centres médico-sociaux, centres de loisirs…) permettant d’échanger, de sensibiliser et d’impliquer les publics dans le processus de création.

DIFFUSION ET LA MÉDIATION

Les œuvres réalisées au cours de la résidence restent la propriété du collectif.
A l’issue de son séjour, le collectif s’engage à présenter son projet artistique dans l’espace d’exposition, donnant lieu à des actions avec le public animées par la personne en charge de la médiation.
L’Usine Utopik publie un fascicule en quadri format A5 pour restituer le travail réalisé durant la résidence.
L’Usine Utopik prend en charge l’organisation des temps d’ouverture au public afin de permettre aux artistes de rencontrer et d’échanger avec des enfants, des adultes, des professionnels…

DOSSIER DE CANDIDATURE

La sélection s’effectue à partir des éléments suivants qui doivent être fournis:
– une note d’intention décrivant le projet artistique, les recherches que le collectif souhaite entreprendre ainsi que les médias envisagés (problématique(s), objectif(s), techniques(s), axe(s) de travail…).
Ce projet devra être pensé in-situ en tenant compte des contraintes du lieu.
– un dossier artistique comportant des visuels d’œuvres et/ou d’expositions et un texte sur le travail.
– un Curriculum Vitae à jour des membres du collectif
– une attestation d’affiliation à la Maison des artistes-sécurité sociale, AGESSA ou URSSAF, et une dispense de précompte à jour si c’est le cas d’au moins un des membres du collectif / ou document similaire prouvant le statut professionnel pour les artistes étrangers.
– un avis de situation de l’INSEE attestant de l’immatriculation de l’entreprise d’au moins un des membres du collectif https://avis-situation-sirene.insee.fr/
– n° de sécurité sociale des membres du collectif
– une attestation d’assurance responsabilité civile
– Les travaux peuvent être présentés sous forme de photos sur dvd, cd ou USB… (pièces courtes ou extraits).
– courrier accompagné d’une enveloppe au format du dossier, affranchie et libellée au nom et adresse du collectif pour le renvoi des dossiers non retenus.

Les participants seront informés des résultats de la sélection par e-mail.
En raison d’un nombre conséquent de dossiers envoyés chaque année, nous ne pourrons malheureusement apporter à chacun des précisons sur le refus.
Les courriers par e-mail sont acceptés. Seuls les fichiers envoyés au format PDF (non téléchargeables sur serveur) seront étudiés.