Deadline : 15 Avr 2019

La Verrerie, résidence transdisciplinaire du 12 août – 8 septembre 2019, Continvoir (37)

La Verrerie est une résidence estivale, contribuant au développement de la recherche et de la création artistique. Située en milieu rural, à 40 km de Tours, elle devient chaque été un lieu d’expérimentation regroupant cinq artistes et chercheurs et chercheuses autour d’un sujet.

La Verrerie est une résidence estivale, contribuant au développement de la recherche et de la création artistique. Située en milieu rural, sur la commune de Continvoir (Indre-et-Loire), elle devient chaque été un lieu d’expérimentation regroupant cinq chercheurs et chercheuses autour d’un sujet.

Une résidence transdisciplinaire.
La Verrerie est ouverte aux artistes visuels, cinéastes, philosophes, scientifiques, chorégraphes, compositeurs, compositrices, poètes, etc. Cette rencontre des disciplines favorise le croisement des idées et l’émergence de nouvelles formes de pensées.

Une résidence collaborative.
Les décisions sont prises de façon non-hiérarchique par l’ensemble de membres de l’équipe, des résidents et résidentes : temps forts de la résidence, expositions, organisation de la journée portes ouvertes, contenu des podcasts et de l’édition, ateliers collaboratifs, rencontre avec les intervenants et intervenantes extérieurs, etc.

Une résidence thématique.
Les résidents et résidentes sont regroupés autour d’un sujet de recherche, renouvelé chaque année, qui est non-exclusif ; toutes les approches sont envisageables.
Les thématiques choisies sont toujours intimement liées à l’essence même de la résidence, une communauté éphémère, regroupée au milieu des bois.

Une résidence sans obligation de production.
Les résident et résidentes sont libres de leur travail pendant le temps de la résidence. Ils et elles peuvent avoir abordé la thématique dans leurs travaux passés, ou choisir de la développer pendant ou après la résidence.

L’édition 2019 s’intéressera à la magie et à toutes celles et ceux qui possèdent « l’art de l’astrologie, de l’astronomie, de la philosophie, des belles-lettres, celui du magisme, des mystères et des sacrifices ».
C’est bien sûr le cadre de la résidence, lieu isolé et caché (occultus en latin) au milieu des bois, qui conduit à s’intéresser à ce sujet et à ce qui touche aux secrets de la nature.
Mais c’est également le constat d’un regain d’intérêt actuel, à l’heure de la robotisation, pour la cartomancie, l’astrologie, le magnétisme, l’hypnotisme, le soin par les plantes, les sorcières.
Cette année, il sera donc question de prêter attention ce qui est non visible, au surnaturel et aux forces mystérieuses, à l’influence des astres, la force des sons, l’action des symboles, aux génies des lieux, aux esprits de la forêt…

Vous trouverez l’intégralité de l’appel à projet en pièce jointe