Du 15 Mar au 15 Avr 2021

L’artiste tourangeau Rémou expose ses «petites bêtes»

Catégorie :

36 Indre

Exposition d’une dizaine de sculptures dans la cour de l’Hôtel Goüin

Organisé par :

hôtel GOÜIN

Adresse :

Hôtel Gouin 25 rue du Commerce 36000 - Tours

Plus d'infos

Exposition « Les petites bêtes à Rémou »

Ces frêles insectes se posent pour un mois sur les pavés séculaires de l’Hôtel Goüin. Le peuple de l’herbe et des airs, mis en musique par la scie du criquet, n’a pas toujours la douceur du papillon, car la mante religieuse, dans son habit vert, est une redoutable carnassière. Surnommée le tigre de l’herbe, elle dévore les criquets.
Mais où sont passés tous ces insectes, s’inquiètent les hirondelles
et les corbeaux, dont le garde-manger devient bien vide !
Les animaux de Rémou font du bien à l’âme, avec en filigrane un souvenir fugace de jouet retrouvé au fin fond du grenier. Le regard caresse ces peaux d’acier plié, façon cocotte en papier d’écolier ou origami. Ce zoo portatif se savoure sur pelouse ou table basse. En format paquet
cadeau de friandises ou livraison semi-remorque, à votre goût.
Avec la gourmandise des couleurs, joyeuses comme un rire qui fuse.

Rémou, artiste tourangeau

Rémou, un nom qui colle parfaitement à l’expérience vécue par le tourangeau Jean-Claude Mouré. La maxime : « On est la somme des gens qu’on a rencontrés », a conduit cet amoureux invétéré de l’art et grand collectionneur, à franchir le pas qui le séparait de la création et à présenter ses œuvres dans une exposition. Ses sculptures sont nées d’une envie de mettre un peu de couleur dans son jardin et, très vite, l’artiste s’est pris au jeu. Jouer, c’est bien cette volonté qui anime le travail du sculpteur. Nous sommes tentés de monter à l’assaut de ces grands mobiles aux lignes droites dont les couleurs nous rappellent nos premières expériences picturales, lorsqu’on terminait barbouillés de couleurs primaires. De même, on se retient pour ne pas grimper sur le dos de ces animaux étranges, origamis de métal qui réveillent le souvenir des cocottes en papier et des avions pliés qu’on se lançait à travers la classe. Comme des machines à remonter le temps, les œuvres de Rémou nous replongent dans l’insouciance de notre enfance et, le temps d’un moment, ravivent la suave odeur des vacances ou celle, plus douce encore, de l’école buissonnière.
Par Pauline MOURE XXART 2010

Infos pratiques

Tarifs

Entrée libre