Du 09 mai au 08 juin 2014

Vernissage : 09 mai @ 16h00

Ernesto Riveiro

Catégorie :

ernesto-riveiro

Organisé par :

La Chapelle Saint Jacques

Adresse :

Parc Ronsard 41100 - Vendome

Fragments pour un portrait inachevé
Formes,

La forme chez Ernesto Riveiro n’informe pas, au contraire, elle institue une ambiguïté, une indéfinition qui fait obstacle à la nomination. On pourrait même dire qu’au moment où elle advient, elle ne se fixe pas. Poussée par un mouvement irrépressible, elle n’est que l’ombre d’elle même, un fantôme de forme qui échappe à la saisie de notre regard. (…)

Philippe Cyroulnik, mars 2014

dyptique

Vénusté et turbulences
L’invention d’une traversée, la reprise d’une marche, d’une évasion vers l’incandescence en rupture et lorsque ça se délite, c’est pour mieux cueillir le regain ombreux d’une offrande à l’écart parfait, à l’accord du signe et du souffle. La couleur en oublie son nom pour parachever son aria tandis que le dessin cisèle son récitatif. Cela cogne au cœur, caresse à la périphérie, vrombit dans un angle, susurre dans l’acrylique et s’échappe hors du tableau afin de clamer haut et fort ce que peindre veut dire.

Et puis ce sont cabrioles du trait, pensée qui caracole sur un plissé en partance, glissade à fleur de flaque, là où une langue singulière froisse son indestructible adossement au délié de sa lettre démiurgique, à même le plein du gisement transparent de la lucidité.

Quelle orchestique ! De l’indomptable se trame au creux de l’emmêlement, mais ce qui se déploie ici à l’orée du voir, c’est la maîtrise.

Joël Frémiot, peintre et poëte, avril 2014